Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

La réhabilitation d'un évêque négationniste crée la polémique

Vidéo par Céline BRUNEAU

Dernière modification : 25/01/2009

Plusieurs représentants des communautés juives italiennes ont vivement condamné samedi l'annulation par Benoît XVI de l'excommunication de l'évêque britannique Richard Williamson, qui a nié l'existence des chambres à gaz.

AFP - Le président de l'Union des communautés juives italiennes ainsi que le grand rabbin de Rome ont vivement condamné samedi l'annulation par Benoît XVI de l'excommunication d'un évêque intégriste négationniste, parlant d'un "signal angoissant et incompréhensible".

Le pape a mis fin samedi à vingt ans de schisme avec les intégristes catholiques en annulant l'excommunication de quatre évêques dont un, le Britannique Richard Williamson, qui a nié l'existence des chambres à gaz.

C'est "un signal négatif, angoissant et incompréhensible", a commenté Renzo Gattegna, président de l'Union des communautés juives italiennes (Ucei), cité par l'agence Ansa.

"C'est terrible qu'un évêque niant la Shoah, un fait historique incontestable, soit réhabilité et légitimé. Les phrases qu'il a prononcées sont totalement inacceptables, et pas seulement de la part des juifs", a-t-il ajouté, indiquant également espérer "une prise de distance" et des réactions de la part de représentants du monde catholique.

"Des nuages menaçants semblent s'amonceler sur le dialogue entre juifs et chrétiens", a commenté pour sa part le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni.

"Si cette décision n'est pas un simple pardon, mais prévoit aussi la réadmission dans les pouvoirs épiscopaux, cela devient encore plus problématique. La possibilité de nommer des prêtres de la part d'un évêque négationniste serait gravissime", selon lui.

Le rabbin David Rosen, président du Comité juif international qui rassemble au niveau international les comités juifs engagés dans le dialogue inter-religieux, a dit samedi à l'agence Ansa que l'annulation de l'excommunication de cet évêque négationniste "contamine l'Eglise toute entière".

"Tant que le Vatican n'exige pas une rétractation (des déclarations négationnistes), c'est l'Eglise toute entière qui est contaminée", a dit le rabbin David Rosen.

"Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200.000 à 300.000 juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz", avait déclaré Richard Williamson dans un entretien diffusé jeudi par la télévision suédoise au moment même où le Vatican s'apprêtait à rendre publique la levée de l'excommunication.
 

Première publication : 25/01/2009

COMMENTAIRE(S)