Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-Orient EUROPE

L'UE prône la réconciliation palestinienne comme solution à la crise

Dernière modification : 25/01/2009

Réunis à Bruxelles avec leurs homologues palestinien, jordanien, égyptien et turc, les chefs de la diplomatie de l'UE ont appelé à une réconciliation inter-palestinienne afin de mettre en place un gouvernement d'union nationale.

AFP - Plusieurs pays européens ont appelé dimanche les Palestiniens du Fatah du président Mahmoud Abbas et ceux du Hamas à la réconciliation pour permettre une réouverture des accès à la bande de Gaza et la relance du processus de paix israélo-palestinien, enlisé depuis des années.
  
"Si nous ne pouvons pas surmonter les divisions de la société palestinienne, il sera très difficile de progresser à la fois concernant Gaza et le processus de paix", a déclaré à la presse le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt.
  
"Il est temps que les Palestiniens se parlent entre eux", a-t-il ajouté en arrivant à Bruxelles à une réunion entre les chefs de la diplomatie de l'UE et les ministres des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, de l'Egypte, de la Jordanie et de la Turquie.
  
Plusieurs de ses collègues ont insisté sur ce point.
  
Le ministre britannique David Miliband qui a jugé "absolument essentielle" la "réunification du peuple palestinien", a qualifié de "très significatifs" les appels dans le monde arabe à la constitution dans les territoires palestiniens d'un "gouvernement de consensus", sous l'autorité du président Abbas.
  
Le gouvernement palestinien a déjà été dirigé par un Premier ministre du Hamas, Ismaïl Haniyeh, après une victoire aux législatives du mouvement islamiste en janvier 2006.
  
Après 18 mois de coexistence houleuse, il a été limogé en juin 2007 par le président Mahmoud Abbas quand le mouvement islamiste a pris le contrôle de la bande de Gaza au prix d'un coup de force contre le Fatah.

Première publication : 25/01/2009

COMMENTAIRE(S)