Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

Amériques

Les États-Unis se disent prêts à discuter avec l'Iran

Vidéo par Sonia DRIDI

Dernière modification : 27/01/2009

La nouvelle ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, annonce que les États-Unis vont adopter une diplomatie "vigoureuse" et "directe" vis-à-vis de Téhéran, afin d'aboutir à "la fin du programme nucléaire" de la République islamique.

La vidéo de l'interview de Barack Obama sur Al-Arabiya

 

AFP - Les Etats-Unis vont adopter vis-à-vis de l'Iran une "diplomatie vigoureuse" qui comprendra une "diplomatie directe", a affirmé lundi la nouvelle ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice.

"Nous demeurons profondément préoccupés par la menace que constitue le programme nucléaire iranien pour la région, pour les Etats-Unis et pour la communauté internationale tout entière", a déclaré Mme Rice à la presse.

"Il nous tarde de nous engager dans une diplomatie vigoureuse, qui comprendra une diplomatie directe vis-à-vis de l'Iran, ainsi que la poursuite de notre collaboration et partenariat avec le P5+1", a-t-elle ajouté dans sa première déclaration à l'ONU depuis sa nomination.

L'expression "P5+1" désigne les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l'Allemagne, qui sont impliqués dans les discussions sur le programme nucléaire iranien.

"Nous étudierons ce qu'il sera nécessaire et approprié de faire afin de maintenir la pression, dans le but d'obtenir la fin du programme nucléaire de l'Iran", a poursuivi Mme Rice.

"Le dialogue et la diplomatie doivent aller de pair avec un message très ferme de la part des Etats-Unis et de la communauté internationale, selon lequel l'Iran doit remplir ses obligations définies par le Conseil de sécurité et la poursuite de son refus ne fera qu'augmenter la pression", a-t-elle dit.

Mme Rice s'exprimait juste après avoir présenté ses lettres de créance au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Selon le dernier rapport, paru en novembre, de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), l'Iran continue à ignorer les injonctions du Conseil de sécurité lui ordonnant de geler ses activités d'enrichissement d'uranium et bloque toujours l'enquête sur un éventuel volet militaire de son programme nucléaire.

La communauté internationale soupçonne le programme nucléaire iranien d'avoir une finalité militaire, alors que Téhéran soutient qu'il est purement civil.

Le Conseil de sécurité a déjà adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions économiques et commerciales, exigeant de l'Iran qu'il suspende ses activités d'enrichissement d'uranium.

Première publication : 26/01/2009

COMMENTAIRE(S)