Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Amériques

Les États-Unis se disent prêts à discuter avec l'Iran

Vidéo par Sonia DRIDI

Dernière modification : 27/01/2009

La nouvelle ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, annonce que les États-Unis vont adopter une diplomatie "vigoureuse" et "directe" vis-à-vis de Téhéran, afin d'aboutir à "la fin du programme nucléaire" de la République islamique.

La vidéo de l'interview de Barack Obama sur Al-Arabiya

 

AFP - Les Etats-Unis vont adopter vis-à-vis de l'Iran une "diplomatie vigoureuse" qui comprendra une "diplomatie directe", a affirmé lundi la nouvelle ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice.

"Nous demeurons profondément préoccupés par la menace que constitue le programme nucléaire iranien pour la région, pour les Etats-Unis et pour la communauté internationale tout entière", a déclaré Mme Rice à la presse.

"Il nous tarde de nous engager dans une diplomatie vigoureuse, qui comprendra une diplomatie directe vis-à-vis de l'Iran, ainsi que la poursuite de notre collaboration et partenariat avec le P5+1", a-t-elle ajouté dans sa première déclaration à l'ONU depuis sa nomination.

L'expression "P5+1" désigne les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l'Allemagne, qui sont impliqués dans les discussions sur le programme nucléaire iranien.

"Nous étudierons ce qu'il sera nécessaire et approprié de faire afin de maintenir la pression, dans le but d'obtenir la fin du programme nucléaire de l'Iran", a poursuivi Mme Rice.

"Le dialogue et la diplomatie doivent aller de pair avec un message très ferme de la part des Etats-Unis et de la communauté internationale, selon lequel l'Iran doit remplir ses obligations définies par le Conseil de sécurité et la poursuite de son refus ne fera qu'augmenter la pression", a-t-elle dit.

Mme Rice s'exprimait juste après avoir présenté ses lettres de créance au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Selon le dernier rapport, paru en novembre, de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), l'Iran continue à ignorer les injonctions du Conseil de sécurité lui ordonnant de geler ses activités d'enrichissement d'uranium et bloque toujours l'enquête sur un éventuel volet militaire de son programme nucléaire.

La communauté internationale soupçonne le programme nucléaire iranien d'avoir une finalité militaire, alors que Téhéran soutient qu'il est purement civil.

Le Conseil de sécurité a déjà adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions économiques et commerciales, exigeant de l'Iran qu'il suspende ses activités d'enrichissement d'uranium.

Première publication : 26/01/2009

COMMENTAIRE(S)