Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

Economie FRANCE

L'instruction du dossier Kerviel est terminée

Vidéo par Lise BARCELLINI

Dernière modification : 28/01/2009

Un an après, les juges d'instruction annoncent avoir terminé leurs investigations concernant Jérôme Kerviel. Et doivent décider si le trader, responsable des pertes de la Société Générale, doit se présenter devant un tribunal correctionnel.

AFP - Les juges chargés de l'enquête sur les falsifications imputées au trader Jérôme Kerviel qui ont coûté 4,9 milliards d'euros à la Société générale, ont mis fin à leurs investigations, un an après la révélation de l'affaire, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier.
  
Quatre jours après la dernière audition du trader jeudi, au cours de laquelle ses avocats ont sans succès demandé aux magistrats de nouveaux actes d'enquête, les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset ont officiellement notifié la fin de leur enquête, ouverte le 28 janvier 2008.
  
La défense de Jérôme Kerviel et la banque - partie civile dans l'affaire - disposent maintenant de trois mois pour réclamer éventuellement des actes d'enquête complémentaires.
  
Le parquet prendra ensuite ses réquisitions visant ou non au renvoi devant le tribunal correctionnel de Jérôme Kerviel et de son assistant Thomas Mougard, également poursuivi dans ce dossier.
  
L'ancien trader est mis en examen pour "abus de confiance", "faux et usage de faux" et "introduction frauduleuse de données dans un système informatique".
  
Il est soupçonné d'avoir pris des positions non-autorisées sur les marchés financiers qui ont atteint 50 milliards d'euros en janvier 2008 et engendré une perte de 4,9 milliards pour la Société générale, la plus importante dans l'histoire de la finance imputable à un trader.
  
Son assistant est pour sa part poursuivi pour "complicité d'introduction frauduleuse de données dans un système informatique".

Première publication : 26/01/2009

COMMENTAIRE(S)