Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

Sports

Nadal, Simon et Tsonga en quarts de finale, Murray éliminé

©

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 26/01/2009

Gilles Simon s'est qualifié après l'abandon de son compatriote Gaël Monfils. Il affrontera Rafael Nadal (photo) en quarts. L'autre qualifié français, Jo-Wilfried Tsonga, rencontrera le tombeur d'Andy Murray, l'Espagnol Francesco Verdasco.

REUTERS - Comme en 2006, il y aura deux Français en quarts de finale de l'Open d'Australie, avec les victoires lundi de Jo-Wilfried Tsonga et de Gilles Simon.

Tsonga, tête de série n°5, et Simon, tête de série n°6, ont remporté leur huitième de finale à Melbourne, respectivement face à l'Américain James Blake (n°9) et au Français Gaël Monfils (n°12), contraint à l'abandon en raison d'une blessure au poignet droit.

Programmé en nocturne, Jo-Wilfried Tsonga, finaliste l'an dernier, a assuré sa qualification en trois sets (6-4 6-4 7-6 en 2h24).
Bien aidé par un adversaire qui lui a offert sur un plateau les deux premières manches en cédant son engagement dès le premier jeu, le Manceau a été bousculé dans le troisième set.

James Blake a en effet servi pour le gain de la manche à 5-3 mais il a montré ses limites en gâchant deux balles de set. Une aubaine pour le protégé d'Eric Winogradsky, qui a imposé sa puissance et sa détermination dans un tie-break rondement mené (sept points à trois).

En quart de finale, Tsonga affrontera Fernando Verdasco (n°14), tombeur de l'Ecossais Andy Murray en cinq manches.

Depuis qu'il a apporté le point de la victoire face à l'Argentine en finale de la Coupe Davis, le gaucher espagnol a franchi un palier. Il a également soigné sa préparation hivernale en s'attachant les services de Gil Reyes, qui fut le mentor d'Andre Agassi à sa grande époque.

Gilles Simon sera opposé pour sa part au numéro un mondial Rafael Nadal, impressionnant face à Fernando Gonzalez.
Les deux joueurs s'étaient affrontés l'an dernier au troisième tour à Melbourne et le Majorquin s'était imposé en trois sets 7-5 6-2 6-3.

"A l'époque, j'avais bénéficié de six balles de set, dans plusieurs jeux, mais je n'étais pas prêt à gagner", a souligné Gilles Simon. "Depuis, j'ai pris confiance face aux meilleurs. La donne a changé car j'ai battu 'Rafa' à Madrid. je pense d'ailleurs qu'il se montrera plus agressif qu'en octobre. Il sera plus frais aussi. Quoi qu'il en soit, je ne me présenterai pas sur le Central mercredi pour faire de la figuration. Mais je sais que devrais livrer un match parfait."

Première publication : 26/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)