Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Amériques Amériques

L'Italie rappelle son ambassadeur au Brésil

©

Vidéo par Benoît PERROCHAIS

Dernière modification : 28/01/2009

Rome a annoncé avoir rappelé son ambassadeur au Brésil en "réponse à la grave décision prise par Lula", le président brésilien, qui a refusé l'extradition vers l'Italie de l'ancien activiste de l'extrême-gauche Cesare Battisti.

AFP - L'Italie a décidé de rappeler pour consultations son ambassadeur au Brésil, après le refus de ce pays d'extrader Cesare Battisti, l'ancien militant de gauche condamné pour meurtres dans la Péninsule, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères.

"Après la grave décision prise sur le cas Battisti de la part du procureur général (brésilien) de la République, le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini a décidé de rappeler à Rome pour consultations l'ambassadeur d'Italie au Brésil, Michele Valensise", indique un communiqué.

Lundi soir, le procureur général du Brésil Antonio Fernando de Souza a recommandé de rejeter et de classer la demande d'extradition vers l'Italie de Cesare Battisti, condamné en 1993 par la justice italienne à la réclusion à perpétuité pour quatre meurtres commis dans les années 1970.

"Nous avions espéré un réexamen et une réflexion plus approfondie: le fait de décider seulement après 48H sans avoir objectivement analysé (le cas Battisti) nous apparaît comme une volonté de ne pas décider et de couvrir purement et simplement la décision politique du ministère de la justice", a commenté Franco Frattini, cité par l'agence Ansa.

"Ceci est franchement inacceptable, et pour cela nous avons convoqué à Rome l'ambassadeur pour des consultations sur cette affaire. Je veux voir avec lui quelles sont les options que l'on a", a ajouté le chef de la diplomatie italienne.

M. Frattini a également souligné que le Brésil "est un grand ami de l'Italie depuis toujours" et "pour cette raison, nous ne nous attendions pas à une réaction aussi grave".

Le Brésil a accordé le 13 janvier l'asile politique à Battisti, ancien responsable des "Prolétaires armés pour le communisme" (PAC), arrêté à Rio de Janeiro en mars 2007 après avoir fui la France où il avait trouvé refuge de 1990 à 2004, et qui clame son innocence.

Cette décision avait provoqué l'indignation en Italie, aussi bien de la part des autorités politiques que des familles des victimes des meurtres pour lesquels Cesare Battisti a été condamné.

Dans une lettre à son homologue italien Giorgio Napolitano qui lui avait fait part de sa "très grande surprise", le président Luiz Inacio Lula da Silva avait exposé vendredi les motifs "juridiques internes et internationaux" du refus du Brésil d'extrader Cesare Battisti.
 

Première publication : 27/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)