Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Afrique

Un charnier de victimes de la LRA découvert par la Monuc

Dernière modification : 28/01/2009

Un charnier contenant les restes d'une centaine de civils massacrés le 16 janvier par les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) a été retrouvé par les casques bleus de la Monuc dans le nord-est de la RDC.

Reuters - Les casques bleus de la Monuc ont annoncé mercredi la mise au jour dans le nord-est de la République démocratique du Congo d'un charnier contenant les restes d'une centaine de civils massacrés le 16 janvier par les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA).

Cette découverte porte à plus de 900 le nombre de civils congolais tués depuis le début, en décembre, de l'offensive conjointe des armées congolaise, ougandaise et soudanaise contre les maquis de la LRA, réputée pour ses exactions contre les civils et l'enrôlement d'"enfants-soldats".

Selon un porte-parole de la Monuc, 40 rebelles ougandais ont été tués depuis le début de l'offensive, déclenchée après le refus du mouvement de Joseph Kony de signer un acord de paix.

Première publication : 28/01/2009

COMMENTAIRE(S)