Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Amériques

La Chambre des représentants adopte le plan de relance

Vidéo par Sonia DRIDI , Luke BROWN

Dernière modification : 29/01/2009

La Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires, a approuvé le plan de relance de 819 milliards de dollars destiné à juguler les effets de la récession qui affecte le pays depuis un peu plus d'un an.

AFP - La Chambre des représentants a approuvé mercredi le plan de relance de l'économie américaine de 819 milliards de dollars, qui doit encore être approuvé par le Sénat.

La Chambre basse du parlement américain a voté ce texte qui vise à créer ou sauvegarder trois à quatre millions d'emplois, par 244 voix contre 188.

Le montant initial du plan présenté par les démocrates était de 825 milliards de dollars, mais le bureau du budget du Congrès (CBO) a finalement estimé le coût total du projet à 816 milliards, avant qu'un amendement de trois milliards ne soit ajouté mercredi pour financer des projets de transport public.

Le président Barack Obama soutient activement ce "Plan de relance et de réinvestissement américain de 2009" élaboré par les démocrates du Congrès en collaboration avec l'équipe économique de la Maison Blanche.

L'approbation du plan par la Chambre, où les démocrates ont renforcé leur majorité depuis les élections du 4 novembre, faisait peu de doute.

Peu avant ce vote, un projet de plan de relance alternatif proposé par les républicains a été rejeté par 266 voix contre 170. Les républicains souhaitaient plus d'allégements fiscaux. Selon l'analyse des conservateurs, leur proposition d'intégrer plus d'allégements d'impôts au plan de relance aurait créé 6,2 millions d'emplois.

M. Obama avait donné un dernier coup de collier mercredi en faveur de l'adoption du plan en réunissant à la Maison Blanche une douzaine de patrons de grandes sociétés, pour réaffirmer l'urgence de la situation et tenter de convaincre les républicains de la validité du plan.

Mais aucun parlementaire républicain n'a voté pour le texte des démocrates.

De leur côté les démocrates ont perdu 11 voix de représentants opposés au plan.

Dans l'après-midi la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi avait déclaré que les démocrates ne feraient pas de "compromis" avec les républicains sur le plan de relance.

Après le vote de la Chambre, le Sénat devra se prononcer sur le plan de relance, mais pas avant la semaine prochaine, indique-t-on de source proche des démocrates.

La chambre haute dispose de sa propre version du texte, sur lequel plusieurs commissions de sénateurs ont commencé à plancher.

Les deux chambres devront ensuite s'entendre sur un texte de compromis.

Les leaders démocrates se sont engagés à envoyer le texte final à la Maison Blanche pour promulgation avant les vacances parlementaires qui commencent à la mi-février.
 

Première publication : 29/01/2009

COMMENTAIRE(S)