Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Amériques Amériques

Obama garde toutes les options ouvertes vis-à-vis de l'Iran

Dernière modification : 29/01/2009

Le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, annonce que le président américain souhaite envisager "toutes les options" vis-à-vis de l'Iran, bien qu'il rappelle que Barack Obama est avant tout partisan de la diplomatie.

AFP - Le président américain Barack Obama est partisan de la diplomatie avec l'Iran, mais garde ouvertes "toutes les options", a déclaré jeudi le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, interrogé par la presse sur la possibilité de frappes militaires.

"Le président n'a pas changé son point de vue qui consiste à garder toutes les options" ouvertes, a dit M. Gibbs au cours de son point de presse quotidien.

Face aux ambitions nucléaires de Téhéran, au soutien au terrorisme dont l'Iran est accusé et à la menace que ce pays représente pour Israël, M. Obama pense que "nous devons utiliser tous les éléments de notre puissance nationale pour protéger nos intérêts", a-t-il poursuivi.

"Cela comprend (...) la diplomatie quand c'est possible", a poursuivi M. Gibbs.
 

Première publication : 29/01/2009

COMMENTAIRE(S)