Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 1)

En savoir plus

Economie

Le japonais NEC va supprimer 20 000 postes dans le monde

Dernière modification : 30/01/2009

Alors que la crise économique frappe durement les géants japonais du secteur high-tech, NEC a annoncé la suppression de 20 000 emplois. Le groupe nippon s'attend désormais à des pertes de 2,4 milliards d'euros pour l'exercice en cours.

AFP - Le groupe d'électronique et télécommunications japonais NEC a annoncé vendredi la suppression de 20.000 postes dans le monde, après avoir fait état de prévisions de pertes massives.
   
NEC a révisé radicalement vendredi ses estimations financières pour l'exercice 2008-2009. Il s'attend désormais à un énorme déficit annuel de 290 milliards de yens (2,4 milliards d'euros).
   
Le groupe, très éclaté, a cumulé les difficultés, comme la plupart de ses compatriotes du même secteur: chute des commandes, hausse du yen, nombreuses petites filiales fragilisées par la crise mondiale et dont la trésorerie vient à manquer.
   
Deux des trois plus importantes activités de NEC, les appareils informatiques grand public et les composants électroniques, ont été fortement déficitaires au cours du troisième trimestre, alors qu'elles venaient à peine de reprendre des couleurs après une cure d'amaigrissement et diverses autres mesures prises ces dernières années par le groupe.
   

Première publication : 30/01/2009

COMMENTAIRE(S)