Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'exploration du monde, c'est la nature humaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : 160 pompiers tentent de sauver le marché de Bamako

En savoir plus

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", selon l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

FOCUS

Sénatoriale dans l’Alabama : une élection qui divise sur fond de pédophilie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super Poutine"

En savoir plus

Economie

Binladin et Thales remportent un contrat ferroviaire

Dernière modification : 01/02/2009

Le géant des BTP Saudi Binladin Group et le groupe français Thales ont remporté un contrat de 533 millions de dollars pour réaliser une ligne ferroviaire qui doit relier le Nord au Sud de l'Arabie saoudite.

AFP - Le géant des BTP Saudi Binladin Group, propriété de la famille Ben Laden, et le groupe d'électronique français Thales ont remporté un contrat de 533 millions de dollars dans le cadre de la réalisation d'une ligne ferroviaire dans le royaume, a rapporté un média spécialisé.

Ces sociétés ont été retenues par Ryad pour les parties signalisations et systèmes de sécurité du principal tronçon (1.800 km) de cet ambitieux projet qui doit permettre de relier le Nord et le Sud du pays, selon le magazine Meed, dont le siège est à Londres et qui couvre l'actualité économique du Moyen-Orient.

Aucun responsable des deux compagnies n'était joignable dans l'immédiat pour commenter cette information.

Dans le cadre de ce projet d'un montant de 2,8 milliards de dollars, le processus de désignation pour un autre tronçon de 600 km -qui comprend une ligne commerciale entre Ryad et l'extrême nord du royaume- est en cours.

Par ailleurs, selon la revue Meed, un consortium mené par Al Rajhi group, compagnie basée en Arabie saoudite, devrait remporter l'appel d'offres pour la construction d'une ligne à grande vitesse entre les villes saintes de La Mecque et Médine (ouest, environ 350 km), projet de cinq à six milliards de dollars.
 

Première publication : 01/02/2009

COMMENTAIRE(S)