Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donestk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

Moyen-Orient

Ehud Olmert annonce une riposte "disproportionnée"

Vidéo par Jonathan WALSH

Dernière modification : 01/02/2009

Ehud Olmert a demandé à l'armée de préparer une riposte, qu'il a qualifiée de "disproportionnée", aux tirs de roquettes depuis Gaza. Au moins sept roquettes sont tombées en Israël depuis le cessez-le-feu.

AFP - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a prévenu dimanche qu'Israël allait réagir de "façon sévère et disproportionnée" aux tirs de roquettes palestiniennes depuis la bande de Gaza en dépit d'un cessez-le-feu entré en vigueur il y a deux semaines.

"Nous avons dit qu'en cas de tirs de roquettes vers le sud du pays, il y aurait une réplique israélienne sévère et disproportionnée", a déclaré aux journalistes M. Olmert au début du conseil des ministres hebdomadaire.

"J'ai donné l'instruction à l'armée, via le ministre de la Défense, de préparer une réplique israélienne adaptée aux circonstances, et cette riposte interviendra au moment, à l'endroit et de la manière que nous aurons choisis", a-t-il ajouté.

"Nous n'accepterons pas de revenir aux anciennes règles du jeu et nous agirons de façon à en finir avec les tirs incessants qui empêchent le retour à une vie normale pour les habitants du sud du pays", a encore dit M. Olmert.

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a pour part affirmé qu'Israël allait "mener autant d'actions que nécessaire". "Le Hamas a reçu un sérieux coup et si nécessaire il en recevra d'autres", a-t-il également déclaré avant le conseil des ministres.

Quatre roquettes tirées par des combattants palestiniens depuis la bande de Gaza ont explosé dimanche dans le sud d'Israël, sans faire ni victime ni dégât, selon un nouveau bilan de l'armée israélienne.

Au moins sept roquettes ont été tirées vers Israël depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu ayant mis fin à l'offensive israélienne, qui a fait plus de 1.330 morts palestiniens et provoqué d'énormes dégats matériels dans la bande de Gaza, entre le 27 décembre et le 18 janvier.

Les dirigeants israéliens avaient justifié le lancement de cette opération nommée "Plomb durci" en expliquant qu'elle visait à mettre fin aux tirs de roquettes depuis le territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas depuis juin 2007.

Le ministre israélien des Infrastructures Binyamin Ben Eliezer, qui est aussi membre du cabinet de sécurité, avait déjà réagi dimanche matin aux nouveaux tirs de roquettes en affirmant à la radio militaire qu'Israël devait "réagir de façon dure et immédiate", sans tenir compte des élections législatives du 10 février.

"Il ne faut en aucun cas nous conduire en fonction des règles que veut nous imposer le Hamas, nous avons fixé un prix pour chaque tir de roquette et maintenant le Hamas doit payer", a ajouté M. Ben Eliezer, un ancien ministre travailliste de la Défense.

Le favori des sondages pour devenir le prochain Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu (Likoud, droite) a appelé, à plusieurs reprises, le gouvernement à répondre avec "un poing de fer" à la poursuite des tirs de roquettes sur le sud d'Israël.

Première publication : 01/02/2009

COMMENTAIRE(S)