Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Afrique

Kabila assure que l'extradition de Nkunda est "en cours"

Dernière modification : 06/02/2009

Le président congolais Joseph Kabila a annoncé que le processus d'extradition de Laurent Nkunda, chef de la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), est "en cours".

AFP - Le processus d'extradition du chef de la rébellion congolaise du CNDP, Laurent Nkunda, arrêté le 22 janvier au Rwanda, "est en cours", a déclaré samedi le président congolais Joseph Kabila lors d'un point de presse à Kinshasa.

En réponse à une question sur le sort du chef historique du rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), le président Kabila a affirmé avec force que le chef rebelle sera extradé.

"Oui, il sera extradé. Mais c'est un processus qui est en cours. Nkunda n'est pas un sac de haricot ou de riz. Il y a un processus. On y travaille", a-t-il dit avant de préciser qu'il a été arrêté en raison de l'opération conjointe des armées congolaise et rwandaise menée dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) parce qu'il était le responsable de la rébellion.

Première publication : 01/02/2009

COMMENTAIRE(S)