Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

Asie - pacifique

Aung San Suu Kyi rencontre l'envoyé spécial de l'ONU

Vidéo par Cyril PAYEN

Dernière modification : 02/02/2009

La dirigeante de l'opposition birmane, Aung San Suu Kyi, doit rencontrer l'envoyé spécial de l'ONU Ibrahim Gambari. Elle avait refusé de s'entretenir avec lui en août 2008 pour souligner la gravité de la crise politique en Birmanie.

AFP - Aung San Suu Kyi, dirigeante de l'opposition birmane, a quitté lundi la résidence où elle est habituellement confinée à Rangoun pour une rencontre prévue avec l'envoyé spécial de l'ONU Ibrahim Gambari, ont indiqué des témoins.
  
Lors de la précédente mission de M. Gambari en août dernier, Mme Suu Kyi avait refusé de le rencontrer, visiblement pour souligner l'impasse politique en Birmanie, où l'armée est au pouvoir depuis 1962.
  
Mme Suu Kyi, 63 ans, lauréate du prix Nobel de la paix, assignée à résidence depuis 2003 et qui a été privée de liberté pendant la majeure partie des 19 dernières années, a quitté sa demeure délabrée, à bord d'un convoi officiel, lundi à 10H00 locales (03H30 GMT), ont indiqué des témoins.
  
Un responsable gouvernemental birman a précisé à l'AFP que Mme Suu Kyi et d'autres hauts responsables de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), devaient s'entretenir avec M. Gambari qui est arrivé samedi à Rangoun pour une nouvelle mission de médiation. La rencontre devait se dérouler dans une résidence officielle.

Première publication : 02/02/2009

COMMENTAIRE(S)