Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes françaises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

Asie - pacifique

Aung San Suu Kyi rencontre l'envoyé spécial de l'ONU

Vidéo par Cyril PAYEN

Dernière modification : 02/02/2009

La dirigeante de l'opposition birmane, Aung San Suu Kyi, doit rencontrer l'envoyé spécial de l'ONU Ibrahim Gambari. Elle avait refusé de s'entretenir avec lui en août 2008 pour souligner la gravité de la crise politique en Birmanie.

AFP - Aung San Suu Kyi, dirigeante de l'opposition birmane, a quitté lundi la résidence où elle est habituellement confinée à Rangoun pour une rencontre prévue avec l'envoyé spécial de l'ONU Ibrahim Gambari, ont indiqué des témoins.
  
Lors de la précédente mission de M. Gambari en août dernier, Mme Suu Kyi avait refusé de le rencontrer, visiblement pour souligner l'impasse politique en Birmanie, où l'armée est au pouvoir depuis 1962.
  
Mme Suu Kyi, 63 ans, lauréate du prix Nobel de la paix, assignée à résidence depuis 2003 et qui a été privée de liberté pendant la majeure partie des 19 dernières années, a quitté sa demeure délabrée, à bord d'un convoi officiel, lundi à 10H00 locales (03H30 GMT), ont indiqué des témoins.
  
Un responsable gouvernemental birman a précisé à l'AFP que Mme Suu Kyi et d'autres hauts responsables de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), devaient s'entretenir avec M. Gambari qui est arrivé samedi à Rangoun pour une nouvelle mission de médiation. La rencontre devait se dérouler dans une résidence officielle.

Première publication : 02/02/2009

COMMENTAIRE(S)