Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping promet "un nouveau modèle commercial" plus ouvert et plus équitable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

FOCUS

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Square" : Palme d'or cynique sur notre société occidentale

En savoir plus

FACE À FACE

Interview d'Emmanuel Macron : François Hollande "ne passera rien" au président

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

En savoir plus

Moyen-Orient

Un Palestinien tué dans un raid mené par Israël

Dernière modification : 02/02/2009

Le ministre de la Défense Ehud Barak affirme qu'Israël ne lancera pas une seconde offensive sur Gaza. Sa déclaration intervient alors que l'État hébreu a lancé lundi un raid aérien dans le sud de la bande de Gaza, faisant 1 mort et 4 blessés.

Reuters- Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a affirmé lundi qu'Israël n'avait pas l'intention de déclencher une nouvelle offensive dans la bande de Gaza.

 

"Il n'est pas dans notre intention de lancer une opération Plomb durci II", a-t-il dit en reprenant le nom de code de l'offensive de 22 jours lancée fin décembre dans le territoire palestinien que contrôlent les islamistes du Hamas.

 

"Nous avons dit qu'il y aurait une riposte, et il y a eu une riposte la nuit dernière", a-t-il ajouté dans une interview accordée au site d'information en ligne YNet.

 

La veille, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, avait pourtant affirmé qu'Israël mènerait si nécessaire une nouvelle offensive contre Gaza pour réduire au silence les tirs de roquettes palestiniens.

 

Barak, qui dirige le Parti travailliste, comme Livni, à la tête du Parti Kadima, sont en campagne pour les élections législatives anticipées du 10 février. Les sondages sont pour l'heure favorables au Likoud, formation d'opposition de droite de l'ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu.

 

"Nous savons que la plupart de ces tirs ne proviennent pas du Hamas mais d'autres groupes, plus petits. Le Hamas porte pourtant une part de responsabilité. Le Hamas doit agir pour y mettre fin", a encore dit Barak au micro de Radio Israël.

 

Première publication : 02/02/2009

COMMENTAIRE(S)