Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Un Palestinien tué dans un raid mené par Israël

Dernière modification : 02/02/2009

Le ministre de la Défense Ehud Barak affirme qu'Israël ne lancera pas une seconde offensive sur Gaza. Sa déclaration intervient alors que l'État hébreu a lancé lundi un raid aérien dans le sud de la bande de Gaza, faisant 1 mort et 4 blessés.

Reuters- Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a affirmé lundi qu'Israël n'avait pas l'intention de déclencher une nouvelle offensive dans la bande de Gaza.

 

"Il n'est pas dans notre intention de lancer une opération Plomb durci II", a-t-il dit en reprenant le nom de code de l'offensive de 22 jours lancée fin décembre dans le territoire palestinien que contrôlent les islamistes du Hamas.

 

"Nous avons dit qu'il y aurait une riposte, et il y a eu une riposte la nuit dernière", a-t-il ajouté dans une interview accordée au site d'information en ligne YNet.

 

La veille, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, avait pourtant affirmé qu'Israël mènerait si nécessaire une nouvelle offensive contre Gaza pour réduire au silence les tirs de roquettes palestiniens.

 

Barak, qui dirige le Parti travailliste, comme Livni, à la tête du Parti Kadima, sont en campagne pour les élections législatives anticipées du 10 février. Les sondages sont pour l'heure favorables au Likoud, formation d'opposition de droite de l'ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu.

 

"Nous savons que la plupart de ces tirs ne proviennent pas du Hamas mais d'autres groupes, plus petits. Le Hamas porte pourtant une part de responsabilité. Le Hamas doit agir pour y mettre fin", a encore dit Barak au micro de Radio Israël.

 

Première publication : 02/02/2009

COMMENTAIRE(S)