Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

Amériques

Chavez fête les 10 ans de son arrivée au pouvoir

Dernière modification : 03/02/2009

Investi président du Venezuela le 2 février 1999, Hugo Chavez célèbre son dixième anniversaire à la tête de l'État. Il mène campagne en faveur d'une révision constitutionnelle permettant sa réélection en 2012.

AFP - Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a célébré lundi le 10e anniversaire de son arrivée à la tête de l'Etat, sans abandonner son intense campagne en faveur d'une révision constitutionnelle qui permettrait sa réélection à l'issue de la fin de son actuel mandat en 2012.

Le président vénézuélien, investi président le 2 février 1999 après sa victoire à la présidentielle de décembre 1998, a estimé que ses 10 ans de mandat pouvaient se résumer "en trois mots : révolution, indépendance et socialisme".

Après une cérémonie solennelle devant les restes du héros de l'indépendance Simon Bolivar au Panthéon national, M. Chavez, accompagné de ses principaux alliés dans la région, les présidents nicaraguayen Daniel Ortega, bolivien Evo Morales et hondurien Manuel Zelaya, a participé à un rassemblement de plusieurs milliers de ses partisans à Caracas.

Etaient également présents le premier vice-président cubain José Ramon Machado et le Premier ministre de Dominique, Roosevelt Skerrit.

Lundi a été déclaré férié.

"Chavez ne part pas", "Vive la Révolution bolivarienne!", "Chavez, candidat en 2012", proclamaient les pancartes dans la foule vêtue de rouge.

Le 15 février, les Vénézuéliens devront se prononcer par référendum sur une révision constitutionnelle visant à lever les limitations du nombre de mandats électifs, dont le mandat présidentiel, et permettre ainsi à M. Chavez de se présenter à nouveau lors de la présidentielle de fin 2012.

L'actuel mandat de M. Chavez, réélu en 2006, se termine début 2013 et la Constitution lui interdit pour l'heure de se représenter. Mais le président vénézuélien, chantre du "socialisme du XXIe siècle", soutient qu'il doit rester au pouvoir au moins jusqu'en 2019 pour "consolider les réussites de la révolution".

En ce 2 février 2009, se termine la deuxième période "de la révolution bolivarienne et commence un troisième cycle", a déclaré le président. "Et j'ose pronostiquer combien de temps va durer la troisième période: d'aujourd'hui au 2 février 2019".

L'opposition affirme que cette modification constitutionnelle a déjà été rejetée en 2007 lors d'un référendum portant sur une ample révision de la Constitution.
 

Première publication : 03/02/2009

COMMENTAIRE(S)