Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Amériques

Chavez fête les 10 ans de son arrivée au pouvoir

Dernière modification : 03/02/2009

Investi président du Venezuela le 2 février 1999, Hugo Chavez célèbre son dixième anniversaire à la tête de l'État. Il mène campagne en faveur d'une révision constitutionnelle permettant sa réélection en 2012.

AFP - Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a célébré lundi le 10e anniversaire de son arrivée à la tête de l'Etat, sans abandonner son intense campagne en faveur d'une révision constitutionnelle qui permettrait sa réélection à l'issue de la fin de son actuel mandat en 2012.

Le président vénézuélien, investi président le 2 février 1999 après sa victoire à la présidentielle de décembre 1998, a estimé que ses 10 ans de mandat pouvaient se résumer "en trois mots : révolution, indépendance et socialisme".

Après une cérémonie solennelle devant les restes du héros de l'indépendance Simon Bolivar au Panthéon national, M. Chavez, accompagné de ses principaux alliés dans la région, les présidents nicaraguayen Daniel Ortega, bolivien Evo Morales et hondurien Manuel Zelaya, a participé à un rassemblement de plusieurs milliers de ses partisans à Caracas.

Etaient également présents le premier vice-président cubain José Ramon Machado et le Premier ministre de Dominique, Roosevelt Skerrit.

Lundi a été déclaré férié.

"Chavez ne part pas", "Vive la Révolution bolivarienne!", "Chavez, candidat en 2012", proclamaient les pancartes dans la foule vêtue de rouge.

Le 15 février, les Vénézuéliens devront se prononcer par référendum sur une révision constitutionnelle visant à lever les limitations du nombre de mandats électifs, dont le mandat présidentiel, et permettre ainsi à M. Chavez de se présenter à nouveau lors de la présidentielle de fin 2012.

L'actuel mandat de M. Chavez, réélu en 2006, se termine début 2013 et la Constitution lui interdit pour l'heure de se représenter. Mais le président vénézuélien, chantre du "socialisme du XXIe siècle", soutient qu'il doit rester au pouvoir au moins jusqu'en 2019 pour "consolider les réussites de la révolution".

En ce 2 février 2009, se termine la deuxième période "de la révolution bolivarienne et commence un troisième cycle", a déclaré le président. "Et j'ose pronostiquer combien de temps va durer la troisième période: d'aujourd'hui au 2 février 2019".

L'opposition affirme que cette modification constitutionnelle a déjà été rejetée en 2007 lors d'un référendum portant sur une ample révision de la Constitution.
 

Première publication : 03/02/2009

COMMENTAIRE(S)