Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-Orient

Washington défend l'idée d'un État palestinien "viable"

©

Dernière modification : 03/02/2009

La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a indiqué que les États-Unis allaient travailler avec Israël et les Palestiniens pour aider à la création d'un État palestinien "indépendant et viable" en Cisjordanie ainsi qu'à Gaza.

AFP - Les Etats-Unis veulent aider à l'établissement d'un Etat palestinien "viable" en Cisjordanie et à Gaza, a affirmé mardi la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, appelant le Hamas à mettre un terme à ses tirs de roquettes sur Israël.

La chef de la diplomatie américaine, qui venait de rencontrer l'émissaire spécial pour le Proche-Orient George Mitchell, de retour d'une première mission d'information dans la région, a annoncé qu'il y repartirait "avant la fin du mois".

"Nous cherchons à travailler avec toutes les parties pour les aider à progresser vers un accord négocié qui mette fin au conflit entre Israël et les Palestiniens, qui créée un Etat indépendant et viable en Cisjordanie et à Gaza et qui apporte à Israël la sécurité qu'il recherche", a-t-elle déclaré au cours d'un point de presse improvisé avec M. Mitchell.

"Les Etats-Unis sont engagés. Nous sommes déterminés et engagés à travailler avec tous ceux qui feront preuve de bonne foi", a-t-elle ajouté. "Nous allons travailler aussi dur et aussi longtemps qu'il le faudra".

Interrogée sur la possibilité d'un dialogue avec le Hamas, Mme Clinton s'est montrée réservée. "Nous avons une politique très claire à l'égard du Hamas", a-t-elle déclaré.

Elle a rappelé que le mouvement radical palestinien, qui contrôle la bande de Gaza, doit renoncer à la violence, reconnaître le droit à l'existence d'Israël et respecter les accords passés entre Israël et les Palestiniens, comme l'exige le Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Union Européenne, Russie, ONU).

"Le Hamas sait ce qu'il doit faire", a-t-elle ajouté. "Le Hamas sait qu'il doit mettre un terme aux tirs de roquettes. (...) Cela n'est pas nouveau".

Elle est restée vague sur les efforts en cours pour stabiliser le cessez-le-feu dans la bande de Gaza après l'offensive militaire israélienne du mois dernier, se contentant de rendre hommage à l'Egypte qui mène des efforts de médiation.

Mme Clinton a pris soin de noter que c'était elle qui était à l'origine du choix de M. Mitchell comme émissaire de l'administration Obama pour le Proche-Orient, affirmant son contrôle sur ce dossier au moment où le partage des responsabilités sur la diplomatie américaine apparaît mal défini.

"Je suis heureuse que le président ait accepté de nommer M. Mitchell", a-t-elle indiqué.

Ce dernier l'a à son tour remerciée d'avoir "suggéré" sa nomination, notant que les dirigeants de la région attendent avec impatience la venue de la nouvelle chef de la diplomatie américaine.

"La situation est bien sûr très complexe et délicate", a-t-il indiqué. "Il n'y a pas de solutions faciles ou sans risque. (...) Mais avec une diplomatie patiente, déterminée et persévérante, nous pouvons aider à faire une différence".

 

Première publication : 03/02/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)