Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

Economie SCIENCES

Chute sans appel des ventes de téléphones mobiles

Dernière modification : 04/02/2009

Au quatrième trimestre 2008, seuls 289 millions de téléphones portables se sont vendus dans le monde, soit une baisse de 12,6 % par rapport à l'année précédente. Les analystes s'attendent toutefois à une reprise du marché en 2010.

AFP - Les ventes de téléphones portables dans le monde ont reculé au quatrième trimestre 2008 de 12,6%, à 289 millions d'unités vendues, par rapport à la même période de 2007, selon le cabinet de marketing IDC.
  
Sur l'année entière, le secteur a enregistré une croissance anémique limitée à 3,5%, avec 1,18 milliard de téléphones vendus, contre 1,14 milliard en 2007.
  
D'après le cabinet IDC, après le retournement "inhabituel" constaté en fin d'année, le premier semestre 2009 devrait rester "difficile".
  
Selon l'analyste Ramon Llamas, c'est "la combinaison d'une demande faible des consommateurs, de la volatilité des taux de change et du resserrement du crédit" qui ont supprimé le traditionnel pic des ventes de la saison des fêtes.
  
Désormais, avec des détaillants aux prises avec des stocks à écouler, "le marché pourrait ne pas se remettre avant la fin de l'année, voir peut-être 2010".
  
Une nouvelle fois cependant les téléphones multifonctions font exception au marasme, avec une croissance des ventes de 22,5% sur l'année.
  
"Tant que les opérateurs pourront continuer à subventionner ces appareils, et que les développeurs continueront à améliorer les applications, ce segment sera la perle émergeant d'un marché sinistré", a estimé Ryan Reith, un autre analyste d'IDC.
  
IDC place le Finlandais Nokia en tête des fabricants de téléphones portables pour 2008, avec 468,4 millions d'appareils vendus et une part de marché de 39,7%.
  
Le Sud-Coréen Samsung est deuxième avec 196,7 millions d'appareils et une part de marché de 16,7%, suivi de LG Electronics, également coréen (100,7 millions d'appareils, 8,5% du marché).
  
L'Américain Motorola est quatrième avec 100,1 millions d'unités (8,5% du marché également), devant Sony Ericsson (96,6 millions d'appareils, 8,2% du marché).

Première publication : 04/02/2009

COMMENTAIRE(S)