Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Culture

Séoul vole au secours de son industrie musicale

Dernière modification : 04/02/2009

Séoul a décidé d'injecter près de 91 millions de dollars d'aide dans l'industrie musicale nationale, Bien que protégé par la loi antipiratage adoptée en 2006, le secteur demeure fragilisé par la flambée des téléchargements illégaux.

AFP - Le gouvernement sud-coréen a dévoilé mercredi un plan d'aide de 91 millions de dollars sur cinq ans en faveur de son industrie musicale touchée de plein fouet par les téléchargements pirates depuis internet.

Ce plan vise à dynamiser les ventes annuelles tant via l'internet que dans les magasins, selon le ministère de la Culture des Sports et du Tourisme qui espère doubler les ventes annuelles pour atteindre 1,2 milliard de dollars d'ici 2013.

Dans le cadre de cette initiative, le ministère prévoit de mettre en place, en décembre 2009, deux salles de concert de 4.000 sièges spécialisées dans la pop coréenne.

Il prévoit aussi de bâtir un centre de musique pop à Goyang City, à 40 km nord de Séoul d'ici 2013.

Le ministère apportera également son soutien logistique à quelque 30.000 "noraebangs" (bars karaoké).

Comme nombre d'autres pays, l'industrie musicale sud-coréenne a pâti des téléchargements illégaux et Séoul a introduit une loi antipiratage en décembre 2006. "Il est crucial de protéger les auteurs des téléchargements sauvages de façon à permettre l'expansion de la musique pop", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère.

Première publication : 04/02/2009