Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée : l'absence de stratégie en Europe mise en cause

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide des Arméniens : déni et mémoire se côtoient cent ans après

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

FRANCE

Le début de la fin de la télévision analogique

Dernière modification : 04/02/2009

La télévision analogique vit, mercredi, ses dernières heures à Coulommiers, en Seine-et-Marne. D'ici à la fin 2011, elle sera remplacée sur l'ensemble du territoire français par la TNT, la télévision numérique terrestre.

AFP - Mercredi à 17H30, les habitants de Coulommiers, en Seine-et-Marne, seront les premiers en France à voir disparaître la télévision analogique, un mode de diffusion aussi vieux que la télévision elle-même, au profit exclusif du numérique.

Lancée fin mars 2005, la télévision numérique terrestre (TNT) est devenue peu à peu accessible à environ 90% des téléspectateurs métropolitains. Mais elle cohabite avec la télévision analogique, qui restait, fin septembre 2008 la seule présente dans 29% des foyers français.

Mercredi, lors d'une cérémonie officielle, deux ministres, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à la Prospective et au Développement de l'économie numérique, ainsi que le président du CSA Michel Boyon procéderont à 17H30 à l'extinction, pour la première fois en France, du signal analogique qui dessert une partie de l'agglomération de Coulommiers.

Dès 10H00 le matin les équipes de TDF feront les travaux sur l'émetteur des Parrichets, situé au sud-ouest de la ville afin de préparer l'opération physique de basculement de l'analogique vers le numérique en fin d'après-midi.

Depuis le 8 novembre, les équipes du groupement d'intérêt public France Télé Numérique s'activent pour aider les habitants à s'équiper en vue de la réception numérique.

La disparition du signal analogique suppose en effet que tous les postes, dans tous les foyers, soient équipés pour la réception numérique. En prévision d'éventuels ratés, une "hot line" restera ouverte quelques jours après l'arrêt de l'analogique "pour l'accompagnement d'éventuels retardataires".

A partir de 17H30, l'écran de télévision des foyers non équipés comportera un message les enjoignant d'appeler le 0810 49 49 49 ou de consulter le site www.matelenumerique.fr.

Une deuxième opération-pilote aura lieu début mai à Kaysersberg (Haut-Rhin), une commune frontalière avec l'Allemagne, puis le 18 novembre pour la ville de Cherbourg et le Nord-Cotentin, soit près de 200.000 téléspectateurs.

Pour la suite, l'extinction du signal analogique devrait se dérouler, région par région (il s'agit des régions de couverture de la chaîne régionale France 3) du début 2010 jusqu'au 30 novembre 2011, date fixée par la loi pour l'extinction définitive de l'analogique en France.

Première publication : 04/02/2009

COMMENTAIRE(S)