Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations entamées en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

EUROPE

Le pape somme l'évêque Williamson de renier ses propos

Vidéo par Eve JACKSON , Carlotta RANIERI

Dernière modification : 09/02/2009

Au lendemain des critiques formulées par Angela Merkel à l'encontre de Benoît XVI, le Vatican a demandé à l'évêque Williamson de "prendre ses distances" avec ses déclarations s'il souhaitait être admis aux fonctions épiscopales.

AFP - La question du mode d'exercice du pouvoir par le pape Benoît XVI est pour la première fois ouvertement posée au Vatican après les remous provoqués dans le monde entier par la levée de l'excommunication de l'évêque intégriste négationniste Richard Williamson.
   
L'émotion particulièrement vive en Allemagne, pays natal du pape, où les plaies du passé nazi sont encore vives, a conduit mardi la chancelière Angela Merkel à sortir de sa traditionnelle réserve sur les questions religieuses pour demander à Benoît XVI une "ferme clarification" sur le caractère insupportable de la négation des chambres à gaz.
   
C'est la première fois depuis le début du pontificat de Benoît XVI en 2005 que le chef de gouvernement d'un pays européen met ouvertement en cause une initiative du chef de l'Eglise catholique.
   
Le Vatican a donc été contraint mercredi à une nouvelle mise au point pour tenter d'atténuer les effets désastreux de cette mesure, alors que les médias italiens relayaient les critiques inédites de deux cardinaux contre la Curie, le gouvernement de l'Eglise catholique.
   
Mardi le cardinal allemand Walter Kasper, compatriote de Benoît XVI, a évoqué "des erreurs de management".
   
Selon des indiscrétions, le cardinal Kasper, chargé des relations avec le judaïsme, n'avait pas été informé au préalable de la levée de l'excommunication des quatre évêques intégristes de la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) excommuniés en 1988.
   
Pourtant l'un des points d'achoppement entre l'Eglise catholique et la FSSPX porte sur l'importance du dialogue judéo-chrétien.
   
Le cardinal autrichien Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, a aussi estimé que "des collaborateurs du Vatican n'y ont pas regardé de très près" et ne se sont pas suffisamment informés sur la personnalité de Richard Williamson.
   
Celui-ci s'était déjà par le passé fait remarquer par des déclarations à l'emporte-pièce qui auraient dû alerter les membres de la commission, présidée par le cardinal Dario Castrillon Hoyos, chargée par le pape de négocier avec les intégristes.
   
Mgr Williamson avait déjà nié l'existence des chambres à gaz au Canada il y a une vingtaine d'années, et plus récemment, il avait attribué les attentats du 11 septembre 2001 aux services américains.
   
"Qui commande (vraiment) au Vatican", se demandait mercredi l'influent journal économique Il Sole-24 Ore, tandis que le journal catholique français La Croix relevait que le pape s'est trouvé "en première ligne, mais sans disposer du gouvernement adapté".
   
Le vaticaniste Sandro Magister évoquait sur son blog (www.chiesa.it) "un double désastre de gouvernement et de communication" provoqué par "la solitude du pape" et "l'incapacité de la curie".
   
Quant à Il Giornale, il assure qu'un dossier circule au Vatican mettant en cause "un complot" pour mettre en difficulté le pape.
   
Ce quotidien avait été le premier à annoncer le 21 janvier la prochaine levée d'excommunication des évêques intégristes.
   
Ce dossier met en cause "des milieux opposés à la réconciliation avec la FSSPX" disposant de relais au sein de la Curie qui seraient intervenus pour faire diffuser l'interview de Mgr Williamson à la télévision suédoise au moment où le Vatican signait la levée de l'excommunication, selon Il Giornale.

Première publication : 04/02/2009

COMMENTAIRE(S)