Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

"Manif pour Tous" : le retour d'une droite réactionnaire ?

En savoir plus

La visite de François Hollande au Pape : quels enjeux ?

En savoir plus

"Affaire Gayet" : moralité et pouvoir sont-ils compatibles ?

En savoir plus

L'affaire Dieudonné : la liberté d'expression en question ?

En savoir plus

Intervention en Centrafique : une certaine idée de la France ?

En savoir plus

Prostitution en France : faut-il pénaliser le client ?

En savoir plus

Montée du racisme en France : fanstasme ou réalité ?

En savoir plus

Impopularité record : François Hollande dans une impasse ?

En savoir plus

Droit du sol : une réforme nécessaire ?

En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • En direct : François Hollande face à la presse

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

Asie - pacifique

Bangkok nie avoir maltraité des boat people birmans

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Dernière modification : 05/02/2009

Bangkok, accusé à plusieurs reprises d'infliger de mauvais traitements aux boat people venus de Birmanie, a affirmé respecter les "principes humanitaires internationaux" dans sa lutte contre l'immigration "illégale".

AFP - La Thaïlande a rejeté mercredi des accusations persistantes de mauvais traitements contre des boat people de Birmanie, affirmant respecter les "principes humanitaires internationaux" tout en luttant contre l'immigration "illégale".

Bangkok a réaffirmé cette position au lendemain de déclarations d'un responsable de la marine indonésienne faisant état du sauvetage de près de 200 boat people au large de Sumatra et de témoignages de rescapés selon lesquels l'armée thaïlandaise les aurait battus avant de les repousser à la mer.

Ces boat people font partie de l'ethnie musulmane des Rohingyas, originaire du Bangladesh et qui est confinée par la junte militaire en Birmanie dans une région du nord-ouest de ce pays où elle est victime de persécutions, selon des organisations de défense des droits de l'Homme.

Depuis décembre, la marine et l'armée thaïlandaises sont accusées d'avoir maltraité des centaines de Rohingyas fuyant la Birmanie et cherchant à gagner la Thaïlande ou d'autres pays de la région. Des témoignages font état de boat people repoussés à la mer dans des embarcations de fortune, avec peu d'eau et de nourriture, et de décès en mer.

S'adressant à la presse, le vice-Premier ministre thaïlandais Suthep Thaugsuban a réaffirmé que tous les migrants étaient bien traités, mais que la Thaïlande continuerait à lutter contre l'immigration clandestine qu'elle considère comme un problème régional.

"Les autorités thaïlandaises ont traité les Rohingyas conformément aux principes humanitaires internationaux", a-t-il dit, tout en soulignant qu'ils "entrent dans le pays illégalement" et "nous ne les laisserons pas vivre ici".
 

Première publication : 05/02/2009

COMMENTAIRE(S)