Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

Economie EUROPE

La BCE maintient ses taux jusqu'aux résultats du mois de mars

Dernière modification : 05/02/2009

Comme prévu, la Banque centrale européenne n'a pas changé ses taux directeurs en attendant les chiffres du mois de mars. Le président de l'établissement, Jean-Claude Trichet, doit s'exprimer sur les directives d'après-mars.

AFP - La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de laisser son principal taux directeur inchangé à 2%, a annoncé l'un de ses porte-parole, conformément aux attentes.

Le président de l'institution, Jean-Claude Trichet, doit expliquer le choix du conseil des gouverneurs au cours d'une conférence de presse prévue à partir de 13H30 GMT à Francfort (ouest de l'Allemagne).

Les marchés et les économistes attendent aussi que le Français précise les intentions de la BCE pour l'avenir proche.

Après quatre baisses de taux consécutives, elle avait signalé son intention de faire une pause en février.

Entre octobre et janvier, le principal taux directeur, qui détermine le niveau du crédit en zone euro, est tombé de 4,25% à 2%, son plus bas niveau historique.

La Banque d'Angleterre a en revanche abaissé jeudi son taux d'intérêt directeur d'un demi-point, à 1%, un nouveau niveau inédit depuis la création de l'institution en 1694. Cette cinquième baisse consécutive avait été largement anticipée par les marchés.

Première publication : 05/02/2009

COMMENTAIRE(S)