Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Israël détourne un navire humanitaire parti pour Gaza

Vidéo par Pierrick LEURENT

Dernière modification : 06/02/2009

La marine israélienne a arraisonné jeudi un bateau humanitaire en provenance du Liban qui tentait d'accoster à Gaza. Un journaliste, qui était à bord, affirme que des soldats israéliens ont tiré sur les passagers puis les ont frappé.

AFP - Un bateau humanitaire qui faisait route vers Gaza en provenance du Liban, a été arraisonné et conduit jeudi par la marine israélienne vers le port d'Ashdod dans le sud d'Israël, ont annoncé les autorités.

"Il y a peu de temps, un petit bateau venant du port (libanais) de Tripoli avec à son bord des journalistes et toute sorte de matériel en violation du blocus maritime que nous avons instauré, a tenté d'entrer dans les eaux de Gaza", a déclaré le ministre israélien de la Défense Ehud Barak.

"Dans un premier temps, l'équipage a compris que nous lui interdirions de se diriger vers Gaza et il a alors mis le cap sur Al-Arich (Egypte). Et de là, il a tenté de nouveau de s'infiltrer dans les eaux de Gaza. C'est alors que la marine israélienne l'a arraisonné et le mène maintenant vers le port d'Ashdod", a-t-il dit à la radio publique.

Le "bateau de la fraternité" transporte des tonnes de médicaments, produits alimentaires, jouets, vêtements, détergents, matelas et poches de sang offerts par des ONG libanaises et palestiniennes, selon les organisateurs du voyage. Le bateau battant pavillon togolais appartient à un Palestinien.

Parmi la délégation de huit personnes à bord se trouve l'ancien archevêque grec-catholique de Jérusalem, Monseigneur Hilarion Capucci, qui avait quitté la Ville sainte dans les années 1970 après avoir été emprisonné en Israël pour soutien à l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

L'armée israélienne a indiqué être entré en contact radio mercredi avec les membres d'équipage leur indiquant qu'il leur était interdit de s'approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise à un blocus israélien.

Jeudi matin, le bateau a "changé de cap et a commencé à prendre la direction de la bande de Gaza, contrairement à des déclarations de l'équipage la veille" qui avait dit vouloir se rendre à Al-Arich, a ajouté un communiqué de l'armée.

Celle-ci a dit soupçonner le navire d'être utilisé pour faire entrer des armes à Gaza.

Quelques heures plus tôt, l'un des organisateurs du voyage, Maan Bachour, avait déclaré que le bateau avait essuyé des tirs de la marine israélienne au large de la bande de Gaza.

"Des soldats sont montés à bord et nous avons perdu tout contact avec les passagers", avait ajouté M. Bachour, le coordinateur de "l'Initiative nationale pour lever le blocus de Gaza".

L'armée israélienne a toutefois démenti. "Aucun tir n'a été effectué à bord pendant l'arraisonnement et la prise de contrôle du bateau", a-t-elle affirmé.

Selon la télévision libanaise NTV et la chaîne qatarie Al-Jazira, qui ont des correspondants à bord du bateau, les soldats israéliens ont "agressé les passagers en les frappant".

"Il n'y a aucune raison pour qu'Israël nous empêche de parvenir à Gaza. Nous n'avons ni roquette, ni arme, juste des aides pour le peuple de Gaza", a déclaré lundi à Beyrouth un autre organisateur du voyage, Hani Souleimane.

Le Premier ministre libanais Fouad Siniora a contacté plusieurs dirigeants arabes et internationaux "pour mettre en garde contre toute atteinte au bateau de la part des Israéliens", selon un communiqué.

A Damas, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé un "acte de piraterie" et "fait porter à Israël l'entière responsabilité de la sécurité du bateau, de l'équipage et de tous les voyageurs".

 

Première publication : 05/02/2009

COMMENTAIRE(S)