Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Amériques

598 000 suppressions d'emplois en janvier

Vidéo par Carlotta RANIERI

Dernière modification : 07/02/2009

La baisse de la main-d'œuvre employée est plus forte que les prévisions des analystes, qui tablaient sur 580 000 suppressions d'emplois nettes. C'est le mois le plus destructeur pour l'emploi aux États-Unis depuis décembre 1974.

AFP - Les Etats-Unis ont supprimé 598.000 emplois en janvier, ce qui fait de ce mois le plus destructeur pour l'emploi depuis décembre 1974, et l'un des pires de l'histoire récente américaine, selon les chiffres officiels corrigés des variations saisonnières publiés vendredi.

La baisse de la main-d'oeuvre employée annoncée par le département du Travail est plus marquée que ne le prévoyaient les analystes, qui tablaient sur 580.000 suppressions d'emplois nettes.

Le ministère a par ailleurs revu en forte hausse son estimation du nombre des postes détruits en décembre, à 577.000, au lieu des 524.000 annoncés il y a un mois.

Conséquence de ces suppressions de postes, le taux de chômage a bondi de 0,4 point par rapport à son niveau estimé le mois précédent pour atteindre 7,6% en janvier, son plus haut niveau depuis septembre 1992.

"Depuis le début de la récession en décembre 2007, les pertes d'emplois ont atteint 3,6 millions, dont la moitié environ a eu lieu au cours des trois derniers mois", écrit le ministère.
 

Première publication : 06/02/2009

COMMENTAIRE(S)