Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Amériques

598 000 suppressions d'emplois en janvier

Vidéo par Carlotta RANIERI

Dernière modification : 07/02/2009

La baisse de la main-d'œuvre employée est plus forte que les prévisions des analystes, qui tablaient sur 580 000 suppressions d'emplois nettes. C'est le mois le plus destructeur pour l'emploi aux États-Unis depuis décembre 1974.

AFP - Les Etats-Unis ont supprimé 598.000 emplois en janvier, ce qui fait de ce mois le plus destructeur pour l'emploi depuis décembre 1974, et l'un des pires de l'histoire récente américaine, selon les chiffres officiels corrigés des variations saisonnières publiés vendredi.

La baisse de la main-d'oeuvre employée annoncée par le département du Travail est plus marquée que ne le prévoyaient les analystes, qui tablaient sur 580.000 suppressions d'emplois nettes.

Le ministère a par ailleurs revu en forte hausse son estimation du nombre des postes détruits en décembre, à 577.000, au lieu des 524.000 annoncés il y a un mois.

Conséquence de ces suppressions de postes, le taux de chômage a bondi de 0,4 point par rapport à son niveau estimé le mois précédent pour atteindre 7,6% en janvier, son plus haut niveau depuis septembre 1992.

"Depuis le début de la récession en décembre 2007, les pertes d'emplois ont atteint 3,6 millions, dont la moitié environ a eu lieu au cours des trois derniers mois", écrit le ministère.
 

Première publication : 06/02/2009

COMMENTAIRE(S)