Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

EUROPE

Merkel et Sarkozy préparent une "initiative commune"

Dernière modification : 07/02/2009

En marge de la Conférence sur la sécurité organisée à Munich, le président français et la chancelière allemande ont annoncé qu'ils présenteront à la présidence tchèque de l'UE une "initiative commune" destinée à contrer la crise.

AFP - Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont annoncé une "initiative commune" sur l'économie, sans autres précisions, samedi en marge de la conférence sur la sécurité, à Munich, dans le sud de l'Allemagne.

Sur le plan économique, "nous allons prendre une initiative commune franco-allemande pour rendre l'Europe plus forte", a affirmé Mme Merkel, lors d'une déclaration commune à la presse avec le président Sarkozy.

"Nous prendrons une initiative commune pour que l'Europe soit plus unie, plus volontaire, plus réactive" face à la crise économique, a renchéri M. Sarkozy.

Ils ont indiqué qu'ils allaient présenter cette initiative à la présidence tchèque de l'UE. M. Sarkozy et Mme Merkel avaient auparavant déjeuné ensemble.
 

Première publication : 07/02/2009

COMMENTAIRE(S)