Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Hamid Karzaï invite les Taliban à la "réconciliation"

Dernière modification : 08/02/2009

Depuis Munich, le chef de l'État afghan a invité les Taliban qui ne seraient pas liés à "des réseaux terroristes et à Al-Qaïda" à "revenir" dans le pays afin qu'ils participent au "processus de réconciliation nationale".

AFP - Le président afghan Hamid Karzaï a proposé dimanche aux talibans non liés à Al-Qaïda ou aux "réseaux terroristes" de rentrer en Afghanistan et d'y participer à "un processus de réconciliation".
   
"Nous allons lancer un appel, inviter les talibans (...) qui ne font pas partie d'Al-Qaïda et des réseaux terroristes et qui veulent revenir dans le pays, respecter la constitution et souhaitent la paix, à y retourner", a-t-il déclaré devant la Conférence sur la sécurité de Munich (sud de l'Allemagne).
   
Rappelant que des élections régionales et présidentielle doivent avoir lieu le 10 août, M. Karzaï a estimé que "c'était le bon moment pour (lui) de lancer le processus de réconciliation".
   
"Je demanderais à la communauté internationale de nous soutenir en cela, totalement, et d'afficher une position commune et non divisée", a-t-il ajouté.
   
"Il n'y a aucune chance que nous réussissions sans une forme de réconciliation" nationale, a-t-il encore insisté.
   
Face à la recrudescence des combats et attentats en Afghanistan, M. Karzaï a proposé à plusieurs reprises aux talibans d'entamer des négociations en échange de leur désarmement et de leur engagement à respecter la Constitution afghane.
   
Les rebelles talibans avaient toutefois écarté cette offre début janvier, estimant qu'elle provenait d'un gouvernement affaibli par leurs succès militaires.
 

Première publication : 08/02/2009

COMMENTAIRE(S)