Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"2016 sera une année record pour le tourisme en Grèce"

En savoir plus

SCIENCES

L'abus de Wii peut nuire à la santé

Dernière modification : 08/02/2009

Des sessions prolongées de la console Wii peuvent entraîner des tendinites au niveau des genoux et des coudes. C'est ce qu'ont pu constater des chercheurs britanniques qui ont d'ores et déjà baptisé ses blessures de "Wii Knee".

AFP - Se dépenser en jouant aux jeux vidéo, telle est la promesse de la Wii, la console de Nintendo proposant de reproduire les mouvements des joueurs, mais comme pour un vrai sport, un risque de douleur ou de blessure existe, à haute dose et à défaut d'échauffement, préviennent des médecins.

Si Nintendo affirme n'avoir eu écho que de quelques cas de "muscles engourdis", des chercheurs britanniques du Leeds Teaching Hospital ont identifié une blessure, à laquelle ils ont donné le nom de "Wii Knee", qui touche le genou des joueurs peu sportifs ayant passé trop de temps à jouer.

"Le risque de blessure existe bien évidemment, comme pour toute activité physique. La première des précautions est de s'échauffer avant de jouer et de faire des pauses à intervalle régulier", explique Patrick Bacquaert, médecin-chef de l'Institut régional de biologie et de médecine du sport du Nord-Pas de Calais (IRBMS).

Le danger, selon M. Bacquaert, vient du fait que les joueurs répètent sur une longue période un même geste, imitant celui du coup de raquette au tennis ou d’un lancer de boule de bowling, par exemple.

"Jouer sur Wii présente l'avantage d'être gratuit, en dehors de l'achat initial de la console et du jeu. Du coup, le joueur n'est plus limité par le temps comme quand il loue un court de tennis et, s'il est pris par le jeu, il peut y passer plusieurs heures d'affilée, ce qui rend la tendinite possible", souligne-t-il.

Selon M. Bacquaert, le poignet et le genou figurent ainsi parmi les zones du corps les plus exposées au risque de blessure, à la suite de parties de Wii Sports (cinq sports différents: tennis, bowling, base-ball, golf et boxe) ou de Wii Fit, un logiciel de remise en forme, deux des plus gros succès de la machine, respectivement vendus à quelque 40 millions et 14 millions d'exemplaires dans le monde.

"J'ai ressenti des douleurs au genou et au dos après avoir passé une soirée à jouer au tennis avec des amis, explique Olivier Lefebvre, 43 ans. Comme je suis moins sportif qu’eux, j’ai dû davantage forcer et me faire mal. Le lendemain, eux n’avaient aucun problème."

"Je me suis abstenu de jouer pendant quelques jours et ça allait mieux. Désormais, je prends bien garde à ne pas trop forcer et à faire des pauses. J'y joue comme je ferais du sport. J'essaie d'éviter les excès", ajoute-t-il.

Nintendo France, de son côté, assure n'avoir eu aucun retour à propos d'éventuelles blessures graves de joueurs, mais rappelle qu'il est important de respecter certaines précautions d'usage avant de jouer.

"Tout au plus, nous avons connaissance de cas de muscles engourdis. Cela concerne surtout les personnes peu ou pas sportives ou celles qui sont en surpoids par exemple. Nous leur recommandons de faire un bilan avec leur médecin avant de jouer pour vérifier qu'il n'y a aucun risque pour elles", explique Mathieu Minel, directeur marketing de la branche française du constructeur japonais.

"Concernant Wii Fit par exemple, il a été développé avec des spécialistes du fitness. Tout ce qui pouvait être dangereux a été mis de côté", poursuit M. Minel.

Les précautions n'évitent toutefois pas les accidents bêtes: en jouant à un logiciel de snowboard sur Wii en novembre, le cycliste professionnel britannique Mark Cavendish avait glissé et s'était blessé légèrement à un mollet.
 

Première publication : 08/02/2009

COMMENTAIRE(S)