Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

SCIENCES

Le dalaï-lama de Twitter était un imposteur

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 10/02/2009

Sur Twitter, un compte au nom du dalaï-lama, le leader spirituel tibétain, a attiré en deux jours près de 20 000 visiteurs. Mais il s’agissait d’un imposteur, a annoncé lundi le site de "micro-blogging". La page est désormais inaccessible.

Le dalaï-lama sur Twitter ? L’affaire a fait parler la blogosphère tout le week-end. La page www.twitter/ohhdl est en effet apparue samedi sur le site du réseau social. "Ohhdl" pour “The Office of His Holiness the Dalai Lama”, le bureau de Sa Sainteté le dalaï-lama.

La page a attiré près de 20 000 visiteurs avant d’être fermée, lundi, par Twitter. "Le compte a été suspendu en raison d’une violation des conditions d’utilisation", a annoncé Biz Stone, le co-fondateur de Twitter. Le dalaï-lama en question était en fait un imposteur.

 

Le faux compte du leader spirituel tibétain a été créé quelques jours après une brève hospitalisation du dalaï-lama pour un nerf coincé dans le bras. C'était la troisième fois en cinq mois qu'il était hospitalisé.

 

Barack Obama et Britney Spears

Twitter est un réseau social en ligne qui permet de tenir des mini-blogs et de tenir ainsi au courant les autres utilisateurs de ce que l’on est en train de faire, via des mini messages de 140 caractères maximum. Le réseau social, lancé en 2006, revendique 6 millions d’utilisateurs.

 

Et Twitter est désormais utilisé par des personnalités. Barack Obama en avait par exemple fait un véritable outil de campagne.

 

Début janvier, Twitter avait annoncé sur son blog que plusieurs comptes de célébrités avaient été piratés – y compris celui de Barack Obama et celui de Rick Sanchez, un célèbre présentateur de la chaîne d'information américaine CNN. D’autres sources avaient aussi cité le nom de la chanteuse Britney Spears.

Quelques jours avant cette annonce, le site était victime de "phishing", une fraude visant à abuser des clients pour les convaincre de communiquer des données confidentielles.

Première publication : 09/02/2009

COMMENTAIRE(S)