Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Sports

Philippe Lucas devrait être licencié par son club

©

Dernière modification : 10/02/2009

Mis à pied par son club de Canet-en-Roussillon, l'ex-entraîneur de Laure Manaudou devrait être prochainement licencié "pour faute grave". Dans un entretien accordé à un journal local, le sulfureux coach avait attaqué ses employeurs.

AFP - Philippe Lucas, entraîneur du club de natation de Canet-en-Roussillon, en conflit avec son employeur, a été mis à pied lundi et a été convoqué pour un entretien préalable au licenciement "pour faute grave" dans une dizaine de jours, a-t-on appris mardi auprès du club.

L'ancien entraîneur de Laure Manaudou a appris sa mise à pied lors de l'entraînement du matin de son groupe et n'a pas assuré la séance de lundi après-midi.

Mardi matin, les nageuses et nageurs de son groupe, qui compte notamment Magali Rousseau et la Roumaine Camelia Potec, étaient absents, alors qu'ils auraient dû évoluer avec un autre entraîneur du club, a constaté un correspondant de l'AFP. "Nous ne reprendrons le chemin de l'entraînement que vendredi pour montrer notre mécontentement face à cette décision", a précisé ensuite l'un des nageurs, Xavier Leprêtre.

Lucas avait mis le feu aux poudres mercredi, mettant en cause son manque de moyens, dans un entretien au journal régional L'Indépendant en déclarant: "Ils ont voulu la guerre, ils vont l'avoir (...) Les nageurs, ils sont dans la merde". "Franchement, si le club veut repartir, il faut me virer tous ces bons à rien", s'emportait alors Philippe Lucas, arrivé en septembre 2006 à Canet avec Laure Manaudou.

"Personnage sulfureux"

La député-maire Arlette Franco (UMP), réputée proche de Lucas, répondait vendredi soir au conseil municipal que "même les chiens ne mordent pas la main qui les nourrit", tandis que Jean-Marie Portes, directeur de l'office de tourisme, dont Lucas est l'employé, indiquait de façon lapidaire: "le processus juridique est enclenché".

Le président du club Pierre Rollin précise mardi dans l'Indépendant que Philippe Lucas devrait être licencié "pour faute grave".

"Il a dérapé, il s'est auto-exclu, comment peut-on dire que vous n'êtes pas payé depuis des mois alors que vous bénéficiez encore en janvier d'un salaire conséquent de cadre supérieur", déclare-t-il.

"Dès septembre 2008, explique-t-il, nous avons reçu Philippe Lucas à la mairie pour lui signifier que nous devions réduire la voilure (...) Manaudou, Bey, Baron, Rostoucher, Henri, Roger avaient quitté le club, il ne nous paraissait pas illogique de baisser les budgets".

Selon Pierre Rollin, "à aucun moment il (Philippe Lucas) n'a respecté les budgets et a utilisé le club à des fins personnelles".

"Il nous a beaucoup apporté, c'est sûr. Mais il reste un personnage sulfureux et ingérable, au comportement inadmissible", conclut M. Rollin dans cet entretien.

Première publication : 10/02/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)