Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Economie

Le bénéfice net de Renault chute de 78 %

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Dernière modification : 12/02/2009

En annonçant un bénéfice net pour 2008 en baisse de 78 %, à 599 millions d'euros, le français Renault admet avoir été "rattrapé par la crise économique et financière et la chute des marchés dans la deuxième partie de l'année".

AFP - Le groupe automobile Renault a annoncé jeudi un bénéfice net pour 2008 en baisse de 78% à 599 millions d'euros, contre 2,734 milliards en 2007, et un chiffre d'affaires de 37,791 milliards, en repli de 7%, dont -28,7% au dernier trimestre.

A propos des 4.000 départs annoncés en France, Renault a précisé que "le plan d'ajustement des effectifs se déroule conformément aux attentes".

Le directeur financier du groupe Thierry Moulonguet a indiqué qu'il n'était "pas envisagé d'aller au-delà".

Pour 2009, Renault prévoit une "détérioration des conditions de marché" en 2009, et va centrer son action sur la réalisation d'une trésorerie positive, avec la poursuite de la réduction des stocks et une accentuation des réduction de coûts.

L'objectif en 2009 sera notamment de réduire les stocks pour une valeur comprise entre 800 millions et 1 milliard d'euros.

Renault a indiqué avoir "dépassé" son objectif de réduction des stocks en 2008, qui se situaient en fin d'année à 5,3 milliards d'euros.

Le groupe a été "rattrapé par la crise économique et financière et la chute des marchés dans la deuxième partie de l'année", a observé le directeur financier du groupe Thierry Moulonguet.

Le chiffre d'affaires du groupe, qui était en hausse de 2,3% à la fin du premier semestre, a ainsi reculé de 2,2% au troisième trimestre et plongé de 28,7% au quatrième trimestre. La contribution de l'automobile a décroché de 30% au quatrième trimestre.

L'endettement du groupe s'est accru de 5,9 milliards d'euros en 2008 pour s'établir à 7,9 milliards, sous l'effet de la forte baisse de l'activité ainsi que d'une hausse du yen.

Première publication : 12/02/2009

COMMENTAIRE(S)