Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Economie

Le bénéfice net de Renault chute de 78 %

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Dernière modification : 12/02/2009

En annonçant un bénéfice net pour 2008 en baisse de 78 %, à 599 millions d'euros, le français Renault admet avoir été "rattrapé par la crise économique et financière et la chute des marchés dans la deuxième partie de l'année".

AFP - Le groupe automobile Renault a annoncé jeudi un bénéfice net pour 2008 en baisse de 78% à 599 millions d'euros, contre 2,734 milliards en 2007, et un chiffre d'affaires de 37,791 milliards, en repli de 7%, dont -28,7% au dernier trimestre.

A propos des 4.000 départs annoncés en France, Renault a précisé que "le plan d'ajustement des effectifs se déroule conformément aux attentes".

Le directeur financier du groupe Thierry Moulonguet a indiqué qu'il n'était "pas envisagé d'aller au-delà".

Pour 2009, Renault prévoit une "détérioration des conditions de marché" en 2009, et va centrer son action sur la réalisation d'une trésorerie positive, avec la poursuite de la réduction des stocks et une accentuation des réduction de coûts.

L'objectif en 2009 sera notamment de réduire les stocks pour une valeur comprise entre 800 millions et 1 milliard d'euros.

Renault a indiqué avoir "dépassé" son objectif de réduction des stocks en 2008, qui se situaient en fin d'année à 5,3 milliards d'euros.

Le groupe a été "rattrapé par la crise économique et financière et la chute des marchés dans la deuxième partie de l'année", a observé le directeur financier du groupe Thierry Moulonguet.

Le chiffre d'affaires du groupe, qui était en hausse de 2,3% à la fin du premier semestre, a ainsi reculé de 2,2% au troisième trimestre et plongé de 28,7% au quatrième trimestre. La contribution de l'automobile a décroché de 30% au quatrième trimestre.

L'endettement du groupe s'est accru de 5,9 milliards d'euros en 2008 pour s'établir à 7,9 milliards, sous l'effet de la forte baisse de l'activité ainsi que d'une hausse du yen.

Première publication : 12/02/2009

COMMENTAIRE(S)