Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Economie

Total affiche un profit record et se dit "confiant" face à la crise

Dernière modification : 12/02/2009

Malgré un recul de son activité au 4e trimestre, Total a dégagé, en 2008, le plus gros profit jamais réalisé par un groupe français avec 13,9 milliards d'euros. Le pétrolier français a profité de la flambée des prix du pétrole.

AFP - Le pétrolier français Total a dégagé en 2008 le plus gros profit jamais réalisé par un groupe français, à 13,9 milliards d'euros, grâce aux prix élevés du pétrole brut, et malgré un recul de son activité au 4e trimestre, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Le bénéfice net ajusté du groupe a progressé de 14% sur l'année malgré un recul de 8% au 4e trimestre. Le chiffre d'affaires s'est établi à 179,98 milliards d'euros, en hausse de 13% par rapport à 2007.

Total profite de la flambée des prix du pétrole, qui se sont établis à 97 dollars le baril en moyenne sur l'année 2008, soit 25 dollars de plus qu'en 2007. Ils ont atteint un record historique en juillet 2008, à plus de 147 dollars le baril, avant de redescendre à 55 dollars en moyenne au 4e trimestre.

Le pétrolier, première capitalisation boursière française, a aussi profité de marges de raffinage élevées en Europe "portées par une demande toujours soutenue en diesel", selon les termes de son directeur général, Christophe de Margerie, cité dans le communiqué.

Les marges de raffinage européennes se sont établies à 41,4 dollars par tonne de brut sur le 4e trimestre, en hausse de 38% par rapport à la même période de l'année précédente, précise le groupe.

Pour 2009, M. de Margerie se dit "confiant dans sa capacité à traverser une crise économique majeure, sans remettre en cause sa capacité d'investissement et son développement sur le long terme".

Le groupe entend investir 18 milliards de dollars en 2009, soit à peu près autant qu'en 2008 (18,3 milliards de dollars ou 12,44 milliards d'euros).

Le prix des hydrocarbures (gaz et liquide) vendus par Total a reculé de 28% au 4e trimestre (+31% sur l'année) tandis que la production baissait de 4% sur les trois derniers mois de l'année (-2% sur 2008) à 2,35 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Le recul de la production du groupe s'explique par des arrêts de production au Nigeria et en Libye, le déclin naturel des champs matures et les réductions de production décidées par l'Opep.

Première publication : 12/02/2009

COMMENTAIRE(S)