Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : une base de l'ONU attaquée à Tombouctou

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Réforme constitutionnelle, un texte, des controverses

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

TECH 24

L'archéologie en mode makers

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Revenu universel : une bonne idée ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Raul Castro à Paris : une nouvelle page dans les relations franco-cubaines ?

En savoir plus

FOCUS

La Californie en première ligne pour la reconnaissance des enfants transgenres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bernard Foccroulle, le souffle lyrique

En savoir plus

#ActuElles

RD Congo : la lutte contre les viols passe par la fin de l’impunité

En savoir plus

Moyen-Orient

Une trêve de 18 mois pourrait être annoncée d'ici 48 heures

Vidéo par Pierrick LEURENT

Dernière modification : 13/02/2009

Selon Moussa Abou Marzouk (photo), numéro deux du bureau politique du Hamas, l'Égypte pourrait annoncer d'ici 48 heures un accord entre le mouvement islamiste palestinien et Israël sur une trêve de 18 mois dans la bande de Gaza.

AFP - L'Egypte va annoncer dans les 48 heures un accord de trêve de 18 mois entre le Hamas et Israël dans la bande de Gaza, a affirmé jeudi le numéro deux du bureau politique du mouvement islamiste palestinien, Moussa Abou Marzouk, à l'agence égyptienne Mena.

"Nous avons donné notre accord pour une trêve avec la partie israélienne d'une durée d'un an et demi", a-t-il affirmé.

L'accord prévoit "l'ouverture des six points de passage entre Gaza et Israël et l'arrêt de toute activité militaire et agression", a précisé M. Abou Marzouk, responsable résidant à Damas, qui dirige la délégation de haut rang du Hamas au Caire.

L'annonce sera faite par l'Egypte après des contacts avec le reste des factions palestiniennes et la partie israélienne, a-t-il précisé.

M. Abou Marzouk a ajouté que la question de la libération du soldat franco-israélien israélien Gilad Shalit, aux mains du Hamas, ne faisait pas partie de l'accord de trêve.

La délégation est venue donner la réponse définitive du mouvement palestinien qui contrôle la bande de Gaza à la formule proposée par Le Caire pour consolider le cessez-le-feu qui a mis fin le 18 janvier à la guerre de Gaza.

Première publication : 12/02/2009

COMMENTAIRE(S)