Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

FRANCE

Sarkozy se penche sur l'évaluation des enseignants-chercheurs

Dernière modification : 13/02/2009

Alors que la contestation de la réforme du statut des enseignants-chercheurs prend de l'ampleur, le président Sarkozy a souhaité qu'on "explore de nouvelles pistes pour l'évaluation" des ces enseignants et l'organisation de leur services.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy a demandé vendredi que soient "rapidement explorées de nouvelles pistes pour l’évaluation des enseignants chercheurs et l’organisation de leurs services", selon un communiqué de l'Elysée.
  
Le chef de l'Etat "s’est entretenu" vendredi à l’Elysée avec Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Claire Bazy-Malaurie, médiatrice désignée par la ministre, "afin de faire un point sur les discussions en cours concernant la réforme du décret statutaire sur les enseignants-chercheurs", indique le communiqué.
  
Mme Bazy-Malaurie, présidente de chambre à la Cour des comptes et spécialiste des questions universitaires, avait été nommée lundi "médiatrice" par Mme Pécresse afin de "prolonger la concertation" sur la réforme controversée du statut des enseignants-chercheurs.
  
La présidence n'a donné aucune précision sur les intentions ou souhaits du chef de l'Etat en la matière.
  
Mme Bazy-Malaurie avait assuré mercredi vouloir "un texte nouveau" sur le statut des enseignants-chercheurs, au lendemain d'une journée de forte mobilisation contre le texte de Mme Pécresse.
  
La médiatrice avait souligné que sa mission n'était "pas de retirer" le texte mais de "l'améliorer", après deux mois de concertation.
  
La coordination des universités avait en réponse durci le ton et lancé un appel à une nouvelle journée de manifestations le jeudi 19 février.
  
Une large intersyndicale de l'enseignement supérieur et de la recherche - FSU, CGT, FO, Solidaires, Sauvons la recherche, Sauvons l'université, Unef - a appelé vendredi à participer à cette journée nationale.
  
Soucieuse de créer un large front, la coordination des universités avait convié les professeurs des écoles, des collèges et des lycées à rejoindre la mobilisation des universitaires et de leurs étudiants.
  
En attendant, une journée nationale d'informations est prévue mardi 17 février, avec notamment des distributions de tracts dans les gares.
  
Car les objectifs de la coordination restent les mêmes: retrait de la réforme du statut, retrait de la réforme de la formation des enseignants du primaire et du secondaire, et annulation des suppressions de postes dans le supérieur et la recherche.
  
Vendredi, pour protester contre la réforme de la formation des enseignants des écoles, collèges et lycées, les universités ont boycotté la remise des projets de masters nécessaire à cette réforme.
  
La veille, le ministre de l'Education Xavier Darcos avait rejeté un report de l'entrée en vigueur de la réforme, demandé par les présidents d'université.

Première publication : 13/02/2009

COMMENTAIRE(S)