Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Retour chahuté du général Mokoko, candidat à la présidentielle, à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Le Maroc épargné par les terroristes mais délaissé par les touristes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

"Brexit" : être ou ne pas être dans l'UE

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Claude Lelouch : "Je travaille avec un grand scénariste qui s’appelle la vie"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac : le "paria" devant la justice

En savoir plus

Amériques

Des milliers de partisans de Chavez dans les rues de Caracas

Dernière modification : 13/02/2009

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Caracas en soutien au président Chavez. Dimanche, les Vénézuéliens votent sur une modification de la Constitution permettant au président de se représenter sans limite de mandat.

AFP - Des milliers de personnes se sont rassemblées jeudi après-midi dans le centre de Caracas, pour manifester leur soutien au président Hugo Chavez et au référendum visant à modifier la constitution notamment pour lui permettre de se représenter en 2012.

"Le coeur me le dit, vous n'allez pas me faire défaut dimanche 15 (jour du referendum, ndlr), je suis sûr que nous allons obtenir une victoire historique", a déclaré le président vénézuélien à une foule compacte et rouge, la couleur des t-shirts pour le "oui", distribués par milliers aux participants.

Le discours, prononcé depuis une extrémité de l'avenue Bolivar, l'une des plus grandes de la ville, marquait la fin de la campagne pour ce référendum, le deuxième sur ce thème depuis qu'Hugo Chavez a accedé au pouvoir en 1999.

En 2007, lors de la première consultation proposant que les présidents vénézuéliens puissent se représenter pour autant de mandats qu'ils le souhaitent, en décembre 2007, le "non" l'avait emporté.

Dimanche, quelque 17 millions d'électeurs sont à nouveau sollicités pour dire s'ils acceptent que présidents, maires, conseillers municipaux, députés et gouverneurs puissent ainsi se représenter et changer la règle qui limite le nombre de mandats à deux.

"Nous voulons que le président reste (...) il nous a beaucoup donné, c'est le seul qui a admis que les pauvres ont aussi des droits", a déclaré Maria Castro, habitante d'un quartier populaire de Caracas, venue manifester.

Parallèlement des étudiants anti-chavistes se sont rassemblés sur une place de l'est de la capitale.

"Nous avons fait plusieurs demandes (aux autorités, ndlr) pour obtenir l'autorisation de manifester d'un bout à l'autre de la ville, mais le permis nous a été refusé", a déclaré Juan Pablo López, l'un des représentants des étudiants de l'Université centrale du Venezuela, la plus grande du pays.

Les étudiants qui ont manifesté contre l'amendement constitutionnel, ont clôturé jeudi leur campagne en réaffirmant leur attachement à la liberté et en prévenant que Chavez cherche avant tout "à se maintenir au pouvoir".
 

Première publication : 13/02/2009

COMMENTAIRE(S)