Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Sports

Arrivée troisième, Samantha Davis entre dans l'histoire de la voile

Dernière modification : 14/02/2009

L'Anglaise Samantha Davis a franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe, derrière Michel Desjoyeaux et Armel Le Cleac'h. Elle est la première femme de l'histoire de la voile à achever la course, l'une des plus difficiles et des plus réputées.

AFP - L'Anglaise Samantha Davies (Roxy) est devenue le troisième concurrent à franchir la ligne d'arrivée du Vendée Globe dans la nuit de vendredi à samedi à 01H41 locales (00H41 GMT) aux Sables-d'Olonne (centre-ouest).
   
La navigatrice a terminé la course en 95 jours, 4 heures et 39 minutes, treize jours après le vainqueur Michel Desjoyeaux et sept jours après le deuxième Armel Le Cleac'h.
   
Elle ne saura cependant si elle conserve la troisième place qu'à l'arrivée de Marc Guillemot (Safran) en raison du jeu des compensations.
   
Samantha Davies bénéficie en effet d'une compensation de 32 heures pour s'être déroutée vers Yann Eliès, blessé, en décembre, alors que Marc Guillemot bénéficiera de 82 heures, lui aussi pour avoir porté assistance au skippeur de Generali.
   
Mais Marc Guillemot, qui a perdu la quille de son bateau le 9 février, peine de plus en plus à se rapprocher des Sables-d'Olonnne. Il est directement sous la menace de l'Anglais Brian Thompson (Bahrein Team Pindar) actuellement 5e.
   
Davies, 34 ans, est la première femme à terminer cette course autour du monde en monocoque à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance.
   
Révélation de ce Vendée Globe, Davies, jolie, charmeuse et faussement candide, a illuminé la course de sa joie de vivre. "Indestructible" et "inoxydable" sont deux des adjectifs les plus souvent utilisés pour la décrire.
   
De l'avis unanime des professionnels de la voile, l'Anglaise a réalisé une course extraordinaire à bord d'un voilier d'ancienne génération, mis à l'eau en 2000, qui ne lui a pas permis de rivaliser avec les montures de Michel Desjoyeaux et Armel Le Cleac'h, les deux seuls skippeurs à l'avoir devancée.
   
Car "Roxy", mis à l'eau en 2000, n'est autre que l'ancien PRB, double vainqueur du Vendée Globe, en 2001 avec Desjoyeaux, et en 2005 avec Vincent Riou. Ce dernier contraint à l'abandon pour une avarie consécutive au sauvetage de Jean Le Cam (VM Matériaux) a obtenu d'être classé 3e ex-aequo de la course.
   
"Je suis impatiente de revoir mes amis, mon équipe et ma famille. (...) Etre seule pendant trois mois, ça fait long", disait-elle vendredi.
  

Première publication : 14/02/2009

COMMENTAIRE(S)