Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Moyen-Orient

Première nomination d'une femme au sein du gouvernement

©

Dernière modification : 16/02/2009

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a nommé Noura al-Fayez au poste de vice-ministre de l'Éducation. C'est la première fois dans l'histoire du royaume wahhabite qu'une femme entre au gouvernement.

AFP - Noura al-Fayez, devenue ce weekend la première femme à entrer au gouvernement en Arabie saoudite, voit sa nomination comme un progrès pour toutes les Saoudiennes dans ce pays ultraconservateur.

Mme Fayez, 52 ans, qui a fait carrière dans le secteur de l'enseignement, a été nommée vice-ministre de l'Education pour les affaires des filles, dans le cadre d'un remaniement ministériel décidé samedi par le roi Abdallah, réputé pour sa volonté d'introduire des réformes.

"C'est une heureuse initiative. Nous avons longtemps souffert qu'un homme occupe ce poste", a-t-elle dit dans une déclaration publiée par le quotidien Arab News.

"La femme connaît les problèmes et les défis que rencontrent ses concitoyennes. C'est un changement vers une meilleure situation", a-t-elle ajouté.

Le wahhabisme, une interprétation puritaine de l'islam en vigueur en Arabie saoudite, impose une stricte séparation des sexes et interdit à la femme de travailler, voyager, se marier ou d'avoir accès aux services médicaux sans l'autorisation d'un membre masculin de la famille.

Cela entravait l'accession de femmes à de hautes fonctions dans un pays où des sections séparées sont réservées aux femmes dans l'administration ou les banques par exemple.

L'entrée de Mme Fayez au gouvernement a été perçue comme une percée, mais à faire suivre d'autres mesures de promotion des femmes à des responsabilités sociales.

"C'est une source de fierté pour toutes les femmes", a-t-elle dit dans la presse, ajoutant que cette mesure témoignait de la volonté du roi Abdallah, 84 ans, de procéder à la nomination ultérieure d'autres femmes à de hautes fonctions.

Cette mesure "n'est nullement suffisante pour les postes, notamment de décision, que les femmes devraient occuper dans le royaume", a estimé la militante et universitaire saoudienne, Hatoun Fassi.

"Une seule femme, ce n'est pas assez (...), même si c'est un pas important dans la bonne direction", a-t-il ajouté à l'AFP.

Mme Fayez a fait carrière dans le secteur saoudien de l'éducation des filles. Diplômée en 1978 en sociologie de l'université Roi Saoud, elle a obtenu en 1982 un master en éducation de l'Utah State University, aux Etats-Unis.

Elle a ensuite travaillé au département de l'enseignement de filles au ministère de l'Education et dans les écoles privées, avant de passer dans l'Institut de l'administration publique où elle était en poste jusqu'à sa nouvelle nomination.

Mariée, Mme Fayez est mère de cinq enfants, trois garçons et deux filles.

"C'est l'occasion de faire des recommandations pour renforcer la position de la femme", a indiqué une experte en droit, Nawal al-Mazem, dans le quotidien al-Riyadh.

La nomination de Mme Fayez "ouvre la voie aux Saoudiennes pour occuper de hautes fonctions dans le gouvernement", a estimé une autre experte, Asmaa al-Ghanim, dans Al-Riyadh.
 

Première publication : 14/02/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)