Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le pape François en Égypte : un "voyage de paix"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la croissance toujours modérée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Macron-Le Pen : "La guerre des images"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'abstention, un chien dans le jeu de quilles de la présidentielle ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hissène Habré définitivement condamné à la prison à vie

En savoir plus

LE DÉBAT

Le pape François en Egypte : une visite hautement symbolique (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Le pape François en Égypte : une visite hautement symbolique (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron : la guerre des images

En savoir plus

Accord pour appliquer la charia dans les zones tribales

Vidéo par Matthieu MABIN

Dernière modification : 17/02/2009

Les dirigeants islamistes ont conclu un accord avec le gouvernement pakistanais pour faire appliquer la charia, la loi islamique, dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays, région tombée aux mains des Taliban pakistanais.

AFP - Le gouvernement du Pakistan et des leaders islamistes ont conclu lundi un accord qui prévoit l'application de la charia, la loi islamique, dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest, où l'armée combat les fondamentalistes, a indiqué un ministre provincial.

"Un accord a été signé entre le gouvernement de la Province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP) et le maulana Soofi Mohammed", a déclaré à la presse à Peshawar (nord-ouest) le ministre provincial de l'Information, Mian Iftikhar Hussain.

"Toutes les lois contraires à la charia seront abolies et la justice sera appliquée en vertu de la charia", a-t-il ajouté.

Cet accord est applicable au district de Malakand, dans lequel est située la vallée de Swat, autrefois le site touristique le plus prisé du Pakistan avant de tomber aux mains des talibans pakistanais, que l'armée tente de repousser depuis l'été.

Première publication : 16/02/2009

COMMENTAIRE(S)