Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Accord pour appliquer la charia dans les zones tribales

Vidéo par Matthieu MABIN

Dernière modification : 17/02/2009

Les dirigeants islamistes ont conclu un accord avec le gouvernement pakistanais pour faire appliquer la charia, la loi islamique, dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays, région tombée aux mains des Taliban pakistanais.

AFP - Le gouvernement du Pakistan et des leaders islamistes ont conclu lundi un accord qui prévoit l'application de la charia, la loi islamique, dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest, où l'armée combat les fondamentalistes, a indiqué un ministre provincial.

"Un accord a été signé entre le gouvernement de la Province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP) et le maulana Soofi Mohammed", a déclaré à la presse à Peshawar (nord-ouest) le ministre provincial de l'Information, Mian Iftikhar Hussain.

"Toutes les lois contraires à la charia seront abolies et la justice sera appliquée en vertu de la charia", a-t-il ajouté.

Cet accord est applicable au district de Malakand, dans lequel est située la vallée de Swat, autrefois le site touristique le plus prisé du Pakistan avant de tomber aux mains des talibans pakistanais, que l'armée tente de repousser depuis l'été.

Première publication : 16/02/2009

COMMENTAIRE(S)