Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Accord pour appliquer la charia dans les zones tribales

Vidéo par Matthieu MABIN

Dernière modification : 17/02/2009

Les dirigeants islamistes ont conclu un accord avec le gouvernement pakistanais pour faire appliquer la charia, la loi islamique, dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays, région tombée aux mains des Taliban pakistanais.

AFP - Le gouvernement du Pakistan et des leaders islamistes ont conclu lundi un accord qui prévoit l'application de la charia, la loi islamique, dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest, où l'armée combat les fondamentalistes, a indiqué un ministre provincial.

"Un accord a été signé entre le gouvernement de la Province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP) et le maulana Soofi Mohammed", a déclaré à la presse à Peshawar (nord-ouest) le ministre provincial de l'Information, Mian Iftikhar Hussain.

"Toutes les lois contraires à la charia seront abolies et la justice sera appliquée en vertu de la charia", a-t-il ajouté.

Cet accord est applicable au district de Malakand, dans lequel est située la vallée de Swat, autrefois le site touristique le plus prisé du Pakistan avant de tomber aux mains des talibans pakistanais, que l'armée tente de repousser depuis l'été.

Première publication : 16/02/2009

COMMENTAIRE(S)