Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

SCIENCES

Barcelone, jour 1 : le portable devient "mobile computer"

Texte par Sébastian SEIBT , Nicolas DE SCITIVAUX , , envoyés spéciaux à Barcelone

Dernière modification : 17/02/2009

Le Congrès mondial de la téléphonie mobile se déroule du 16 au 19 février, à Barcelone. Ce début de Salon est marqué par la disparition du mot "portable" : on parle désormais de "mobile computer", c’est-à-dire d’ordinateur mobile.

Lundi 16 février

  

19h00 - Tactile, quand tu nous tiens - Plus une seule marque de téléphone ne se risque sur le marché sans se doter d’un modèle tactile. Comment se démarquer de son concurrent ?

 

Samsung innove, proposant une interface ludique. Par exemple, pour lancer un titre MP3, on glisse un petit disque virtuel dans un jukebox qui l’est tout autant. LG mise lui sur le tout tactile, déjà bien présent dans les modèles haut de gamme, mais également sur le milieu de gamme, crise oblige.

 

16h30 - Ménage à trois - Steve Ballmer, P-DG de Microsoft, est devenu aujourd’hui la première guest star à intervenir par montre interposée. Et même pas pour "sa boîte".

 

C’est LG, quatrième constructeur mondiale de portables, qui a fait appel à lui. Un petit coup de "montre-fil" et voilà le visage de "big Steve", comme on l’appelle, qui envahit le mini-écran d’une montre. Le temps pour lui et Skott Ahn, P-DG de LG mobile, de s’amuser comme des gamins émerveillés par ce nouveau gadget.

 

Plus tard, le coréen annonce le développement d’un portable en compagnie de Google… le pire ennemi du moment de Microsoft. Pas sûr qu'à ce moment "Big Steve" souriait encore.

 

11 heures - Le téléphone, c'est fini - C'est la fin des mobiles. On parle aujourd’hui de "mobile computer" - c’est-à-dire d’ordinateur mobile. Ce glissement sémantique, Nokia avait déjà tenté de l’imposer lors du lancement, il y a trois ans, de son smartphone-phare : le N95 .

 

A Barcelone, le leader du secteur récidive. Kai Ostavo, P-DG du géant finlandais, n’a pas prononcé une seule fois le mot "téléphone". Les nouveaux N97 et E75 font tout : mail, vidéo, musique, jeux… Et téléphoner ? Accessoirement, oui.

 

 

Dimanche 15 février

 

Geeky business - A Barcelone, on parle catalan, certes, mais au Congrès mondial de la téléphonie on parle "portable". Un dialecte - pas des plus simples - du langage informatique. Avec ces acronymes et ces termes techniques qui donneraient la migraine à n’importe quel profane.

 

Rien que le nom officiel du congrès, World GSMA, a de quoi rebuter. Il réfère à la norme en vigueur pour les communications par téléphone portable - Global System for Mobile communication, le "A " désignant simplement l’association.

 

Déjà perdu ? Le dédale sémantique est immense. HSUPA, G1, 3G (+ ou pas), Symbian, Li-on. Tout le monde en parlera. Et vous ?

 

Le HSUPA, c’est 100 % geeky. Il s’agit de la très grande vitesse d’upload, c’est-à-dire que les vidéos sont envoyées vite et bien depuis le portable vers YouTube.

 

G1, c’est le dieu Google qui descend dans l’arène du portable. Il s’agit du premier téléphone construit par HTC avec un système d’exploitation mis au point par Google et baptisé "Android".

 

La 3G, c’est la "Rolls" des connexions par téléphone. Pour aller vite sur Internet mobile, il faut un portable 3G (voire 3G+). Pour un simple coup de fil ? Ça ne sert à rien.

 

Symbian, c’est l’arme de Nokia pour les smartphones. Il s’agit d’un système d’exploitation, racheté par le Finlandais, comme Windows Mobile ou Android, qui fait tourner la machine d’un smartphone.

 

Li-on, c’est pour durer plus longtemps. Il s’agit de batterie avec du lithium et de l'ion qui permettent de téléphoner pendant au moins trois fois le temps que le permettrait une pile classique.

 

Première publication : 16/02/2009

COMMENTAIRE(S)