Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

Asie - pacifique

Un film d'archives crée la polémique au procès du Khmer rouge "Douch"

Vidéo par Cyril PAYEN

Dernière modification : 18/02/2009

Le procès de l'ex-dirigeant khmer rouge Kaing Guek Eav, dit "Douch", s'est poursuivi mercredi par une polémique sur la volonté de l'accusation d'utiliser un film vietnamien montrant la libération du centre d'interrogatoires qu'il dirigeait.

AFP - Procureurs et avocats au procès de l'ancien responsable Khmer rouge "Douch" ont débattu mercredi de l'utilisation d'un film vietnamien montrant la libération du centre de détention et de torture qu'il dirigeait au Cambodge, il y a plus de trente ans.

L'audience préliminaire, ouverte mardi à Phnom Penh et destinée à fixer certaines procédures, notamment des listes de témoins, avant les débats de fond, s'est achevée mercredi en milieu de journée, ont indiqué des représentants de la Cour.

Des procureurs ont indiqué au tribunal spécial parrainé par l'ONU qu'ils avaient l'intention d'utiliser un film tourné par les forces vietnamiennes et montrant les conditions au centre de détention de Tuol Sleng, deux jours après l'éviction des Khmers rouges de Phnom Penh par les troupes de Hanoï le 7 janvier 1979.

"Ce tribunal doit impérativement disposer de toutes les preuves disponibles", a déclaré le procureur canadien Robert Petit, en annonçant son intention d'appeler à la barre le cameraman et d'autres témoins liés à la réalisation de ce film.

L'accusé, Kaing Guek Eav, 66 ans, plus connu sous le nom de "Douch", commandait à l'époque la prison de Tuol Sleng (S-21), centre d'interrogatoires établi dans un ancien lycée où plus de 15.000 personnes ont été torturées avant d'être tuées dans des "killing fields", dans le cadre de vastes purges ordonnées par le régime ultra-communiste de Pol Pot.

"Douch" est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures et meurtres avec préméditation.

Première publication : 18/02/2009

COMMENTAIRE(S)