Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

SCIENCES

Une personne meurt du sida toutes les heures en Chine

Dernière modification : 18/02/2009

La Chine a déclaré que le sida était devenue la maladie infectieuse la plus mortelle dans le pays, avec un décès toutes les heures sur les neuf premiers mois de 2008. Plus de 30 millions de Chinois sont menacés par le virus, selon l'Onusida.

AFP - Le sida est devenu la maladie infectieuse la plus mortelle en Chine, avec au moins un mort en moyenne toutes les heures sur les neuf premiers mois de 2008, a annoncé le gouvernement.
  
Le sida est passé devant la tuberculose et la rage, selon un communiqué du ministère de la Santé publié tard mardi.
  
Les chiffres complets pour 2008 ne sont pas encore disponibles. Cependant, de janvier à septembre, 6.897 malades du sida sont décédés sur 264.302 personnes contaminées, ce qui le place au premier rang des maladies infectieuses, a précisé le ministère.
  
Selon ce dernier, 34.864 personnes sont mortes du sida depuis qu'il a été détecté pour la première fois en Chine dans les années 80.
  
Selon l'Onusida, entre 30 et 50 millions de personnes sont menacées par le virus en Chine, où la transmission par voie sexuelle est de plus en plus importante.
  
Cependant, certains experts et militants jugent fortement sous-évalués les chiffres publiés par la Chine.

Première publication : 18/02/2009

COMMENTAIRE(S)