Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

SCIENCES

Une personne meurt du sida toutes les heures en Chine

Dernière modification : 18/02/2009

La Chine a déclaré que le sida était devenue la maladie infectieuse la plus mortelle dans le pays, avec un décès toutes les heures sur les neuf premiers mois de 2008. Plus de 30 millions de Chinois sont menacés par le virus, selon l'Onusida.

AFP - Le sida est devenu la maladie infectieuse la plus mortelle en Chine, avec au moins un mort en moyenne toutes les heures sur les neuf premiers mois de 2008, a annoncé le gouvernement.

Le sida est passé devant la tuberculose et la rage, selon un communiqué du ministère de la Santé publié tard mardi.

Les chiffres complets pour 2008 ne sont pas encore disponibles. Cependant, de janvier à septembre, 6.897 malades du sida sont décédés sur 264.302 personnes contaminées, ce qui le place au premier rang des maladies infectieuses, a précisé le ministère.

Selon ce dernier, 34.864 personnes sont mortes du sida depuis qu'il a été détecté pour la première fois en Chine dans les années 80.

Selon l'Onusida, entre 30 et 50 millions de personnes sont menacées par le virus en Chine, où la transmission par voie sexuelle est de plus en plus importante.

Cependant, certains experts et militants jugent fortement sous-évalués les chiffres publiés par la Chine.

Première publication : 18/02/2009