Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

SCIENCES

Une personne meurt du sida toutes les heures en Chine

Dernière modification : 18/02/2009

La Chine a déclaré que le sida était devenue la maladie infectieuse la plus mortelle dans le pays, avec un décès toutes les heures sur les neuf premiers mois de 2008. Plus de 30 millions de Chinois sont menacés par le virus, selon l'Onusida.

AFP - Le sida est devenu la maladie infectieuse la plus mortelle en Chine, avec au moins un mort en moyenne toutes les heures sur les neuf premiers mois de 2008, a annoncé le gouvernement.
  
Le sida est passé devant la tuberculose et la rage, selon un communiqué du ministère de la Santé publié tard mardi.
  
Les chiffres complets pour 2008 ne sont pas encore disponibles. Cependant, de janvier à septembre, 6.897 malades du sida sont décédés sur 264.302 personnes contaminées, ce qui le place au premier rang des maladies infectieuses, a précisé le ministère.
  
Selon ce dernier, 34.864 personnes sont mortes du sida depuis qu'il a été détecté pour la première fois en Chine dans les années 80.
  
Selon l'Onusida, entre 30 et 50 millions de personnes sont menacées par le virus en Chine, où la transmission par voie sexuelle est de plus en plus importante.
  
Cependant, certains experts et militants jugent fortement sous-évalués les chiffres publiés par la Chine.

Première publication : 18/02/2009

COMMENTAIRE(S)