Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Amériques Amériques

La banque UBS refuse de donner le nom de ses clients au fisc américain

Vidéo par Julien FANCIULLI

Dernière modification : 20/02/2009

UBS refuse de répondre à la demande du fisc américain qui, en vertu d'un accord signé entre les États-Unis et la banque suisse après une vaste affaire de fraude, exige que l'établissement révèle l'identité de 52 000 clients américains.

AFP - La banque suisse UBS a annoncé jeudi qu'elle entendait contester en justice la demande du fisc américain de lui livrer des informations sur 52.000 comptes secrets détenus par des Américains.
   
UBS, dans un communiqué diffusé par ses services à New York, estime que l'accord amiable conclu mercredi avec les autorités américaines, dans lequel elle acceptait de verser 780 millions de dollars pour solder cette affaire, lui donne des arguments pour contester les exigences du fisc.
   
La demande du fisc, qui fait l'objet d'une plainte du ministère de la Justice déposée jeudi à Miami (Floride, sud-est), "concerne des informations sur un nombre substantiel de comptes secrets détenus par des Américains chez UBS en Suisse, dont les informations sont protégées par la législation suisse", a fait valoir la banque.
   
La justice américaine a exigé jeudi que la banque suisse UBS révèle au fisc l'identité de quelque 52.000 clients américains titulaires de comptes secrets illégaux, représentant quelque 14,8 milliards de dollars d'actifs.
   
Un agent du fisc américain a souligné, dans un document judiciaire diffusé par le ministère, qu'il n'avait aucun autre moyen que cette plainte d'obtenir les informations nécessaires pour poursuivre des Américains ayant failli à l'obligation de déclarer leurs revenus.

Première publication : 19/02/2009

COMMENTAIRE(S)