Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire : en Italie, de plus en plus de mineurs à prendre en charge

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Dunkerque" : Christopher Nolan s'en va-t'en guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le 'hand spinner' vu comme une menace" en Russie

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Parlement vote la fermeture d'une base américaine

Dernière modification : 19/02/2009

Le Parlement kirghize a validé, par 78 voix contre 1, la décision du président Kourmanbek Bakiev de fermer la base aérienne américaine de Manas, utilisée pour approvisionner les forces occidentales en Afghanistan.

AFP - Le Parlement du Kirghizstan a approuvé jeudi la décision du gouvernement de fermer la base aérienne américaine dans ce pays d'Asie centrale, une installation militaire clé pour le ravitaillement de la force internationale déployée en Afghanistan.
  
Le texte annulant l'accord américano-kirghiz de 2001 autorisant l'installation de cette base aérienne a été approuvé par 78 députés. Un seul parlementaire a voté contre.
  
La base aérienne située à l'aéroport Manas de Bichkek est une installation clé pour l'approvisionnement des forces engagées en Afghanistan.
  
La décision du Kirghizstan de fermer cette base pose un grave problème de ravitaillement des troupes aux Etats-Unis qui comptent renforcer leur opération contre les Talibans.

Première publication : 19/02/2009

COMMENTAIRE(S)