Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Parlement vote la fermeture d'une base américaine

Dernière modification : 19/02/2009

Le Parlement kirghize a validé, par 78 voix contre 1, la décision du président Kourmanbek Bakiev de fermer la base aérienne américaine de Manas, utilisée pour approvisionner les forces occidentales en Afghanistan.

AFP - Le Parlement du Kirghizstan a approuvé jeudi la décision du gouvernement de fermer la base aérienne américaine dans ce pays d'Asie centrale, une installation militaire clé pour le ravitaillement de la force internationale déployée en Afghanistan.
  
Le texte annulant l'accord américano-kirghiz de 2001 autorisant l'installation de cette base aérienne a été approuvé par 78 députés. Un seul parlementaire a voté contre.
  
La base aérienne située à l'aéroport Manas de Bichkek est une installation clé pour l'approvisionnement des forces engagées en Afghanistan.
  
La décision du Kirghizstan de fermer cette base pose un grave problème de ravitaillement des troupes aux Etats-Unis qui comptent renforcer leur opération contre les Talibans.

Première publication : 19/02/2009

COMMENTAIRE(S)