Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Parlement vote la fermeture d'une base américaine

Dernière modification : 19/02/2009

Le Parlement kirghize a validé, par 78 voix contre 1, la décision du président Kourmanbek Bakiev de fermer la base aérienne américaine de Manas, utilisée pour approvisionner les forces occidentales en Afghanistan.

AFP - Le Parlement du Kirghizstan a approuvé jeudi la décision du gouvernement de fermer la base aérienne américaine dans ce pays d'Asie centrale, une installation militaire clé pour le ravitaillement de la force internationale déployée en Afghanistan.
  
Le texte annulant l'accord américano-kirghiz de 2001 autorisant l'installation de cette base aérienne a été approuvé par 78 députés. Un seul parlementaire a voté contre.
  
La base aérienne située à l'aéroport Manas de Bichkek est une installation clé pour l'approvisionnement des forces engagées en Afghanistan.
  
La décision du Kirghizstan de fermer cette base pose un grave problème de ravitaillement des troupes aux Etats-Unis qui comptent renforcer leur opération contre les Talibans.

Première publication : 19/02/2009

COMMENTAIRE(S)