Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Refondation de l'Europe : les projets d'Emmanuel Macron sont-ils réalisables ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Patriat : "Ce couple franco-allemand est l'un des meilleurs que l'on puisse avoir"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Coquerel : "Nous réclamons une commission parlementaire sur Alstom"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le président colombien Santos ne "regrette pas" l'accord avec les FARC

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le Rwanda fait le pari de la haute-technologie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : en Colombie, l’art au service de la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

DOSSIERS

Sur la route des Roms

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/02/2009

Depuis septembre, les évacuations de bidonvilles roms s'intensifient autour de Paris. Seule une petite partie des habitants est relogée. Les autres doivent tout simplement partir. Mais le retour au pays est souvent douloureux et difficile.

La communauté ancestrale des Roms, souvent appelés tsiganes ou gens du voyage, est très souvent victime de préjugés, de propos et d’actes racistes.


Dispersés aux quatre coins du monde, les Roms sont liés par le sang, la langue, les traditions et leurs croyances. Les nombreuses discriminations qu'ils subissent ont donc renforcé ces liens et soudé la communauté.


Depuis septembre, les évacuations de bidonvilles roms s'intensifient autour de Paris. Seule une petite partie des habitants est relogée. Les autres doivent tout simplement partir.


Sans un permis de séjour et un travail, il est difficile pour un Rom en provenance de Roumanie de vivre légalement en France.


Mais depuis janvier 2007, les Roumains et les Bulgares sont devenus des citoyens européens et peuvent donc circuler librement en Europe. La France leur propose des indemnités d'aide au retour qu'ils acceptent. Mais une fois de retour dans leur pays d'origine rien n'est fait pour les accueillir. La tentation de revenir en France est donc grande. Recommence alors un nouveau cycle d'errance et de précarité.


Les reporters de FRANCE 24 ont suivi le quotidien d'une famille de Roms dans leur périple.

Première publication : 19/02/2009

COMMENTAIRE(S)