Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

DOSSIERS

Sur la route des Roms

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/02/2009

Depuis septembre, les évacuations de bidonvilles roms s'intensifient autour de Paris. Seule une petite partie des habitants est relogée. Les autres doivent tout simplement partir. Mais le retour au pays est souvent douloureux et difficile.

La communauté ancestrale des Roms, souvent appelés tsiganes ou gens du voyage, est très souvent victime de préjugés, de propos et d’actes racistes.


Dispersés aux quatre coins du monde, les Roms sont liés par le sang, la langue, les traditions et leurs croyances. Les nombreuses discriminations qu'ils subissent ont donc renforcé ces liens et soudé la communauté.


Depuis septembre, les évacuations de bidonvilles roms s'intensifient autour de Paris. Seule une petite partie des habitants est relogée. Les autres doivent tout simplement partir.


Sans un permis de séjour et un travail, il est difficile pour un Rom en provenance de Roumanie de vivre légalement en France.


Mais depuis janvier 2007, les Roumains et les Bulgares sont devenus des citoyens européens et peuvent donc circuler librement en Europe. La France leur propose des indemnités d'aide au retour qu'ils acceptent. Mais une fois de retour dans leur pays d'origine rien n'est fait pour les accueillir. La tentation de revenir en France est donc grande. Recommence alors un nouveau cycle d'errance et de précarité.


Les reporters de FRANCE 24 ont suivi le quotidien d'une famille de Roms dans leur périple.

Première publication : 19/02/2009

COMMENTAIRE(S)